Spectacle de danse "Cómeme otra vez", à l’Institut français de Madrid

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 09/02/2022 à 11:50 | Mis à jour le 09/02/2022 à 11:52
danse institut français madrid

L'Institut français de Madrid accueillera ce jeudi 10 février, à 20:00, le spectacle de danse "Cómeme otra vez", qui constitue le deuxième volet de "Cómeme (2010)", réalisé par la danseuse, chorégraphe et actrice franco-vénézuélienne Mey-Ling Bisogno.


Mey-Ling Bisogno, qui possède un riche répertoire de plus de 35 chorégraphies, est membre fondateur du collectif Chorégraphes en Communauté, chorégraphe des défilés de la Cabalgata de Reyes de Madrid 2017, 2018 et 2019 et commissaire du programme de danse du Festival ELLAS CREAN 2019, 2020 et 2021. 

Mey-Ling Bisogno est née au Venezuela, d'ascendance chinoise et italienne et de nationalité française. Elle a développé sa carrière en passant par Caracas, Miami, New York, Buenos Aires, Paris et Madrid, et étudié diverses techniques de danse, de mouvement et de théâtre, y compris des programmes formels à Alvin Ailey (NY) et à l'École Jacques Lecoq (Paris).

Dix ans se sont écoulés depuis la création du spectacle Cómeme (2010). D’après la chorégraphe, le sujet est toujours d'actualité : "Nous continuons à jouer avec les mêmes archétypes et les émotions primaires de l'individu sont les mêmes, mais le contexte et notre façon d'interagir ont radicalement changé, ils se sont transformés. Aujourd'hui, la gourmandise et la luxure ne se limitent pas seulement au domaine biologique ou relationnel, mais se sont étendues au monde cybernétique et virtuel". 

Selon Mey-Ling, "les gens ne recherchent pas seulement la satisfaction personnelle, mais veulent la projeter, en reproduisant et en multipliant leurs expériences à travers les réseaux sociaux pour un public qui consomme compulsivement l'expérience de "l'autre`` depuis le confort de sa propre maison. Face à une société aussi exposée, où chaque sujet est son propre objet de publicité et où tout se mesure à sa valeur d'exposition, nous sommes devenus des marchandises...".

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale