Le Covid repart à la hausse: Les hospitalisations augmentent de 35% après Pâques

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 28/04/2022 à 16:45 | Mis à jour le 28/04/2022 à 16:45
Photo : Comunidad de Madrid
hospitalisés USI covid :Comunidad de Madrid

Deux facteurs, Pâques et le retrait des masques à l'intérieur, semblent avoir accéléré la tendance selon le ministère de la Santé. Les hospitalisations ont  augmenté de 35% et on assiste à nouveau à une incidence galopante dans plusieurs régions autonomes d'Espagne.

 

 

Le seul avantage de l'invasion de l'Ukraine est que, d'un seul coup, le Covid a disparu des unes des journaux. Après deux années, c'était presque un soulagement. Cependant, selon la Société espagnole d'épidémiologie (SEE), "la pandémie n'est pas encore terminée. En fait, les données recueillies à ce jour suggèrent qu'une nouvelle vague épidémique est en train de naître".

 

un homme retire son masque
Va-t-on devoir remettre le masque à l'intérieur? / kobby mendez-unsplash

Covid: Vers un retour des masques?

L'inquiétude est telle que la SEE a déclaré qu'elle "n'exclut pas que le masque puisse redevenir obligatoire si la situation épidémiologique s'aggrave", ce qui "s'est déjà produit dans d'autres pays".

Le nombre de patients hospitalisés est passé de 4.779 à 6.455 en Espagne depuis les vacances de Pâques

Deux paramètres préoccupent particulièrement les épidémiologistes : d'une part, l'incidence cumulée chez les plus de 60 ans, qui dépasse désormais 600 points; d'autre part, les hospitalisations, qui ont augmenté de 35% depuis Pâques. Citant le dernier rapport du ministère de la Santé, publié cette semaine, les experts de SEE affirment que "le nombre de patients hospitalisés est passé de 4.779 à 6.455" en Espagne depuis les vacances.

Une incidence en hausse chez les plus de 60 ans

L'Incidence accumulée (IA) dans les groupes d'âge encore sous surveillance épidémiologique est de 608,16 cas pour 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours. Toutefois, cette mesure dépasse les 1.000 cas - doublant celle considérée comme un "risque très élevé de transmission" - en Galice (1.182), en Navarre (1.278), dans les Asturies (1.205) et en Castille-et-León (1.034).

 

Une infirmière met le vaccin covid a un homme à l'hôpital zendal
La vaccination a permis d'atténuer les cas graves / Comunidad de Madrid

 

Il existe une répartition encore plus inquiétante, à savoir l'incidence dans la tranche d'âge des plus de 80 ans, ceux qui ont enregistré la plus forte mortalité tout au long de la pandémie: ils représentent près de 75% des décès dus au Covid en Castille-et-León, et 80% en Castille-La Manche. Dans 8 communautés autonomes, le taux d'IA dépasse les 1.000 cas pour 100.000 habitants, dépassant même les 1.400 dans les Asturies et en Navarre.

Plus de 40.000 infections depuis les vacances de Pâques

Pâques et le retrait des masques à l'intérieur semblent avoir accéléré la tendance selon le ministère de la Santé. Depuis le 20 avril, plus de 40.000 infections ont été diagnostiquées en Espagne chez des personnes de plus de 60 ans, et des régions comme Murcie ont signalé jusqu'à 50% d'infections supplémentaires dans ce groupe d'âge après le dernier week-end.

Le retour aux masques dépendra du taux d'hospitalisation en soins intensifs

Assistons-nous donc à une aggravation par rapport à l'année dernière ? L'effet de la campagne de vaccination de masse n'est pas seulement de prévenir l'infection, mais aussi d'atténuer les cas de Covid grave. Omicron, vraisemblablement "bénin", aurait provoqué une mortalité équivalente à celle des autres variantes sans immunisation préalable. Aujourd'hui, l'occupation des unités de soins intensifs est de 4,05 % et reste stable avec un total de 364 admissions, alors qu'en mai 2021, elle était de 14,71 % avec une incidence presque cinq fois plus faible.

A surveiller: le taux dans les unités de soins intensifs

Bien que le seuil critique d'occupation des Unités de Soins Intensifs soit encore loin d'être atteint, fixé par le ministère de la Santé à 25% des lits occupés par des patients Covid, ce sera le principal paramètre à surveiller afin d'évaluer un éventuel retour de mesures telles que la récupération des masques dans certaines circonstances.

 

La Société espagnole d'épidémiologie (SEE) vient de publier un nouveau document de recommandations pour "se protéger et éviter la contagion face à l'augmentation de l'incidence du Covid-19" dans un contexte où les restrictions ont été assouplies.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale