Lundi 27 septembre 2021
TEST: 2271

Remaniement ministériel: nouveau gouvernement surprise en Espagne

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 10/07/2021 à 14:39 | Mis à jour le 11/07/2021 à 20:10
Photo : Pool Moncloa / Borja Puig de la Bellacasa
pedro sanchez

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a procédé samedi à un remaniement "fort" de l'Exécutif, dans lequel plusieurs ministres ont été remplacés, dont certains étaient considérés comme des "poids lourds" du cabinet. L'Ambassadeur d'Espagne en France est nommé misitre des Affaires étrangères.

 

Les changements n'ont touché que les portefeuilles correspondant au PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol). En revanche, les cinq ministres communistes de Unidas Podemos restent en fonction. 

Quelques changements de fond: Carmen Calvo, jusqu'à présent première vice-présidente, quitte l'Exécutif. Son poste sera occupé par Nadia Calviño, responsable des affaires économiques, qui sera désormais numéro deux. Par ailleurs, un autre poids lourd, le ministre des Transports José Luis Ábalos, quitte le gouvernement. Enfin et surtout, -défenestration ou démission ?-, le tout puissant chef de cabinet de Pedro Sánchez, Ivan Redondo, abandonne la Moncloa. 

José Manuel Albares, ambassadeur d'Espagne en France, nommé aux Affaires étrangères

Avec ce remaniement ministériel -qui était prévu pour la rentrée- Sanchez veut imprimer une nouvelle tournure au gouvernement, et cherche à lui donner un profil politique et économique. L'idée étant que que la société identifie l'ancien gouvernement avec la période de crise du coronavirus et le nouveau, avec la reprise économique et sociale. C'est pour cette raison que Pedro Sánchez l'a défini comme "un gouvernement de relance". D'ailleurs, la position renforcée de Calviño comme numéro deux envoie également un message à Bruxelles, chargé d'ouvrir les cordons de la bourse des fonds européens.

A signaler, parmi les nouveaux venus, l'arrivée de José Manuel Albares, jusqu'alors ambassadeur d'Espagne en France, qui prend la place de la très controversée ministre des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération Arantxa González-Laya

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet