Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’écrivaine française Fred Vargas reçoit le Prix Princesse d'Asturies

Par Alexandra Pichard | Publié le 24/05/2018 à 10:12 | Mis à jour le 25/05/2018 à 10:55
Photo : Marcello Casal/ABr https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fred_Vargas.jpg
fred vargas prix asturies

L’écrivaine de romans policiers Fred Vargas Frédérique Audoin-Rouzeau (Paris, 7 de juin 1957) a reçu ce jeudi le Prix Princesse d’Asturies, dans la catégorie Littérature.

 

Equivalent du Prix Nobel dans le monde hispanophone, le Prix Princesse des Asturies est décerné chaque année depuis 1981, à Oviedo en Asturies, à des personnalités ou institutions pour leurs travaux dans des domaines comme les sciences ou les arts. Mario Vargas Llosa ou Philip Roth, auteur américain décédé mardi, l’ont reçu dans le domaine de la littérature auparavant. 


Née en 1957, Frédérique Audoin-Rouzeau, connue sous le pseudonyme de Fred Vargas, a un parcours tout aussi original que son œuvre. Archéozoologue et médiéviste de renom, elle devient écrivaine dans les années 80 et connaît le succès avec son premier roman "Les Jeux de l’Amour et de la Mort". Ses histoires complexes et surprenantes séduisent les lecteurs français, mais aussi internationaux. Le jury a en effet salué la "portée universelle" de son écriture, qui "mêle intrigue, action et réflexion, avec un rythme qui rappelle la musicalité caractéristique de la bonne prose en français". 

L’auteure revitalise donc le genre policier, qu’elle a toujours défendu, le définissant comme un "bon médicament pour soigner les peurs". Son œuvre se divise en deux séries policières, qui semblent se réunir dans le livre "Quand sort la recluse" : celle qui met en scène le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, la plus connue, et celle des trois historiens "sanctifiés", surnommés les "Evangélistes". 

Son écriture est également très liée à sa condition d’historienne et de scientifique. Elle-même affirme que "l’historien et l’inspecteur cherchent des pistes et les deux mènent une enquête grâce à des indices au départ incompréhensibles". Le jury a en effet souligné ce trait de l’œuvre de Fred Vargas : "Dans chacune de ses nouvelles, l’Histoire apparaît comme métaphore d’un présent déconcertant". 

Un prix qui salue donc l’ensemble de l’œuvre de l’auteure, qui est seulement la 7e femme à recevoir le prix de Littérature en 37 ans, la dernière lauréate en date étant Margaret Atwood il y a 10 ans. 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Madrid

Barcelone Appercu
#MAVIEDEXPAT

383 pages polémiques qui dénoncent les dérives de l’Espagne

Le livre d’un Néerlandais expatrié en Espagne, dressant un portrait peu flatteur du pays et dénonçant ses dérives financières et ses inégalités, suscite la polémique.

Sur le même sujet