Vendredi 23 avril 2021

La collection de la baronne Thyssen reste en Espagne

Par Monique Auxenfans | Publié le 03/02/2021 à 10:29 | Mis à jour le 03/02/2021 à 19:31
Photo : Luis García https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Museo_Thyssen-Bornemisza_(Madrid)_10.jpg
thyssen madrid

Après des années de négociations, de rebondissements, d'incertitudes et de marchandages,  et le gouvernement espagnolCarmen Cervera, veuve du baron Thyssen, viennent de se mettre d'accord, in extremis, sur le sort de la collection de la baronne.


Le gouvernement espagnol avait fait une excellente affaire en acquérant en 1993, pour 350 millions de dollars, le fonds principal de la collection du Baron Thyssen, la seconde grande collection privée au monde derrière celle d'Elisabeth II (775 œuvres datant du XIIIe au XXe siècle).
En 1999, la collection a été complétée par des œuvres appartenant à son épouse qui avait conclu avec l'Etat espagnol un contrat de prêt à long terme pour 12 ans. A son expiration en 2010, le contrat de prêt a été prolongé d'année en année puis de mois en mois. Depuis, pas moins de 10 ministres de la Culture se sont succédés pour négocier, en vain, un accord. Carmen Cervera avait tenté sans succès de vendre à l'Etat espagnol sa collection dont la valeur est estimée entre 750 millions et 1 milliard d'euros.

Les  427 peintures et quelques sculptures de cette collection exposée gratuitement temporairement pour une durée initiale de 12 ans, depuis 2004, dans les locaux spécialement acquis et aménagés dans deux édifices adjacents au Palais de Villahermosa, seront donc louées pour une durée de 15 ans. L'Etat espagnol versera pendant 15 ans une redevance annuelle de 6,5 millions d'euros, jusqu'en 2036 (au total 100 millions d'euros). À cette date, l’accord se fera avec les héritiers de la baronne, l'État espagnol disposant d'une option d'achat préférentielle. 


Mata Mua de Paul Gauguin

L'une des conditions de cet accord est  le retour au musée Thyssen d'ici deux mois (après la signature du contrat issu de cet accord) du tableau Mata Mua de Paul Gauguin, retiré du musée en juin dernier, au beau milieu de la pandémie –une décision de la baronne qui avait provoqué une avalanche de critiques. Sans ce tableau emblématique, la collection de Carmen Cervera aurait perdu une grande partie de son intérêt et de sa valeur. Les 2 tableaux de Degas et Monet qui avaient été retirés en juin seront raccrochés mais pas le tableau de Hopper ('Martha Mckeen' de Wellfleet).
 

Nous vous recommandons

monique

Monique Auxenfans

Spécialisée sur les sujets culturels, touristiques et gastronomiques, expatriée au long cours, voyageuse infatigable. Spécialiste de l'Espagne et de l'univers hispanophone.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Madrid ?

CULTURE

L'Opéra de Madrid fait de la résistance

Le Teatro Real de Madrid présente "Peter Grimes", un opéra de Benjamin Britten et une co-production du Royal Opera House de Londres, de l'Opéra National de Paris et du Teatro de la Opera de Rome

Expat Mag

MEDIAS

Fill’expat: le podcast au féminin pour sauter le pas de l’expatriation

Fill’expat, c’est le podcast francophone qui donne les clés pour s’expatrier. Toutes les semaines, Kelly Barichello interroge des femmes francophones qui ont fait le choix de s’installer à l’étranger.

Sur le même sujet