Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment accompagner mon jeune dans son orientation professionnelle ?

Par Patricia Weissend | Publié le 02/10/2019 à 08:05 | Mis à jour le 02/10/2019 à 13:59
Photo : AbsolutVision on Unsplash
orientation

La rentrée scolaire est toujours un moment stressant, en particulier pour les jeunes qui entrent en Première et en Terminale. En effet, lors de cette dernière ligne droite au lycée ils sont soumis à de très fortes pressions en ce qui concerne le choix de leurs études post Bac…pression des profs, pression des parents, pression des échéances (Parcoursup ouvre dès fin décembre 2019). L’enjeu représenté par le passage du Bac, vient là aussi rajouter un niveau de stress.

 

Patricia Weissend est Coach professionnelle certifiée à Madrid, spécialisée dans la génération Z. Avec Wcoaching, elle aide les jeunes de 15 à 25 ans dans leurs choix de vie, notamment lors du cap de l'orientation scolaire, tant redouté par les parents comme par les enfants. 


Selon une étude du Credoc* sur 1.158 étudiants français de 18 à 25 ans, 68% déclarent vivre le processus d’orientation comme un vrai stress. Il faut dire que 43% des jeunes disent ne pas avoir de projet professionnel au moment du choix de l’orientation.
 
Certains refusent d’y réfléchir en pensant que leurs résultats scolaires feront la décision finale ; d’autres sont extrêmement angoissés voire paniqués, incapables de pouvoir même y penser ; d’autres s’en remettent totalement à l’avis de leur environnement, en particulier de leurs parents quitte à se tromper cruellement dans l’orientation choisie. De fait, selon l’étude, un jeune sur trois accédant à l’enseignement supérieur abandonne ses études ou se réoriente en fin de première année.

 

Le rôle des parents est fondamental dans l’orientation de leur jeune


Le rôle des parents est fondamental dans l’orientation de leur jeune. Selon le Credoc, ils sont le principal interlocuteur concernant l’orientation pour 80% des jeunes interviewés.

Je constate, dans mon travail de coach spécialisée dans la jeune génération, que ce moment de l’orientation peut parfois s’avérer très compliqué dans la famille, créant parfois de grandes tensions dans le système familial, voire des conflits entre le jeune et ses parents…alors qu’il est clair que nous voulons tous le « mieux » pour nos enfants. Nous voulons qu’ils soient heureux dans leur vie future… 

Nous devons avoir en tête que ce moment crucial du choix des études post Bac représente une opportunité très importante pour que nos jeunes prennent la main, et deviennent acteurs de leur vie. Bien accompagnés, cela leur permet de prendre conscience de leurs responsabilités et d’avoir envie d’avancer par eux-mêmes.
Il est très stimulant de se sentir en confiance, regardé comme un adulte responsable. 58% des jeunes déclarent d’ailleurs que comprendre ses envies est fondamental pour bien s’orienter.

Et n’est-ce pas tout à fait pertinent face à l’évolution très rapide des métiers du futur, qui requière de savoir évoluer agilement sur le marché du travail et donc de bien se connaitre ?

L’étude nous révèle d’ailleurs que 73% des jeunes qui avaient une idée de leur projet professionnel, ont ensuite été satisfaits de leur choix d´études.

 

5 attitudes à adopter dès maintenant pour aider votre ado

 

Compte tenu de ce contexte et sachant que nous sommes, nous parents, un des principaux acteurs dans l’orientation de nos enfants, comment pouvons-nous faire pour les accompagner au mieux ?

Je vous propose, en ce début d’année scolaire 5 conseils/attitudes à adopter dès maintenant, pour aider votre ado à passer ce cap.

Avant tout, développez une attitude empathique et bienveillante…comme dit la pédopsychiatre Catherine Gueguen** « une parentalité positive agit favorablement sur le cerveau des adolescents » et ainsi les aide à avoir la confiance suffisante pour mener à bien ce projet :

1. Dansez avec lui. Restez flexible, ouvert, disponible et surtout à l’écoute. Soyez à côté de lui pour le soutenir lorsqu’il en a besoin.

2. Posez les bonnes questions. Oubliez vos conseils : 85%*** des métiers de 2030 nous sont totalement inconnus. Mais faites-le réfléchir : dans quel environnement aime-t-il travailler ? Avec qui ? Comment ? Quels sont ses rêves ? Comment voit-il sa vie future ? ….

3. Aidez-le à prendre conscience de ses talents, ses compétences, ses envies… N’oubliez pas qu’il est beaucoup plus que ses notes à l’école. Vous avez la chance de le connaitre depuis qu’il est tout petit, pensez à tout ce qu’il sait faire, à la personne qu’il est.

4. Ouvrez-lui votre carnet d’adresses. Faites-lui rencontrer des professionnels dans les domaines qui l’intéressent pour passer des idées abstraites à une vision concrète. Il est très important, au moment de l’adolescence, de lui permettre de commencer à développer son réseau propre. A ce titre, le stage de Troisième pour les plus jeunes est aussi fondamental pour commencer à goûter à la vie professionnelle. Apportez-y le plus grand soin.

5. Restez zen, faites-lui confiance et faites le tri entre vos angoisses propres et celles concernant réellement votre enfant. Essayez de vous mettre à sa place. 

La mise en œuvre de ces 5 attitudes devrait aider votre jeune à prendre conscience de lui-même, de ce qu’il veut pour sa vie future et l’aider à développer son estime de lui-même car comme dit Marcel Rufo**** : ” Aimer son enfant, c’est l’aider à trouver en soi l’estime nécessaire pour qu’il nous quitte dès qu’il se sentira prêt. ” 

 

Conférence : « Comment accompagner nos ados dans leur orientation »

 

Pour aller plus loin dans cette réflexion, inscrivez-vous à la conférence « Comment accompagner nos ados dans leur orientation ».

La conférence aura lieu à 11h à l'Institut Français le 4 Octobre 2019. Uniquement sur inscription via le site internet: www.madrid-accueil.fr (rubrique activités culturelles).

 

 

*Étude Credoc pour le CNESCO-Septembre 2018-1158 jeunes français de 18 à 25 ans
** Catherine Guéguen-« Heureux d’apprendre à l’école » 
*** Rapport de Dell&Institut pour le futur (Juillet 2017)
****Marcel Rufo- « Détache moi, se séparer pour grandir »

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Marc lebourg mer 25/09/2019 - 11:52

Bravo PATRICIA C’est un sujet majeur à notre époque où beaucoup de jeunes sont desorientes quant à leur choyxvde carrière Surtout quand ils n’ont pas la chance de faire des études longues Bon courage Bises Marc

Répondre

Actualités

DIPLOMATIE

Espagne-Cuba, 500 ans après

Le roi d’Espagne, Felipe VI de Bourbon, et la reine Leticia, sont en visite d’Etat à Cuba cette semaine pour commémorer les 500 ans de la fondation officielle de la ville de La Havane.

Entreprise

TECHNOLOGIES

V. Rosso, (ex BlaBlaCar): "Consentio est le WhatsApp du commerce"

Derrière Consentio, la plate-forme numérique qui vient révolutionner la commercialisation de l’un des secteurs phares de l’économie espagnole, celui des fruits et légumes, se trouvent deux Français

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles