Covid 19: La septième vague déferle sur l'Espagne

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 26/06/2022 à 12:00 | Mis à jour le 28/06/2022 à 11:08
Photo : Alissa Eckert, MS; Dan Higgins, MAM-commons
photo du virus SArs Cov2

Aux portes du troisième été avec le coronavirus, les mesures de précaution sont de moins en moins suivies, et rares sont ceux qui n'ont pas autour d'eux des cas de Covid. La pression hospitalière augmente et l'incidence chez les plus de 60 ans dépasse les 750 cas. Petit rappel du protocole.

 

La septième vague est arrivée en Espagne. Tous les indicateurs épidémiologiques sont en augmentation en raison de la prolifération des variantes d'Omicron, en particulier BA.4 et BA.5. Ces variantes sont capables d'échapper à la protection du système immunitaire et ont provoqué une augmentation de l'incidence cumulée de 100 points au cours de la semaine dernière.

Covid: +10.000 cas en trois jours

Le ministère de la Santé a enregistré 68.186 nouveaux cas de coronavirus, dont 33.664 sont survenus chez des personnes âgées de plus de 60 ans. Ce chiffre a augmenté de 10.000 cas en seulement trois jours et porte à 12,6 millions le nombre total d'infections en Espagne depuis le début de la pandémie. L'incidence chez les plus de 60 ans s'élève à 755,71 au cours des 14 derniers jours pour 100.000, contre 653,25 mardi. Au cours des deux dernières semaines, un total de 93.089 positifs a été enregistré dans cette tranche d'âge.

Tous les indicateurs épidémiologiques sont en augmentation en raison de la prolifération des variantes d'Omicron, en particulier BA.4 et BA.5.

Ce chiffre, déjà élevé, ne reflète cependant pas la situation réelle puisqu'il n'est pas sûr que les gens testés positifs avec un test acheté en pharmacie – la majorité de la population- informent les autorités sanitaires.

 

un test covid acheté en pharmacie
La majorité de la population doit s'acheter en pharmacie un test antigène / CC

 

Nouveau protocole à suivre

Le ministère de la Santé, en collaboration avec les communautés autonomes, a mis à jour la stratégie de contrôle et de surveillance du Covid-19, qui précise comment agir dans chaque cas.

 

Qui peut se faire un test de diagnostic Covid dans un centre de santé?

Toute personne présentant des symptômes compatibles avec un coronavirus et répondant à l'un des critères suivants:

- Avoir des critères de vulnérabilité : 60 ans ou plus, immunodéprimé ou enceinte.

- Personnes associées aux milieux vulnérables : les personnes qui résident, fréquentent, sont admises ou travaillent dans des milieux vulnérables (centres de soins de santé, centres sociaux et de jour, prisons et autres centres accueillant des personnes institutionnalisées), ainsi que les travailleurs qui apportent un soutien et des soins aux personnes vulnérables.

- Les personnes souffrant d'une infection aiguë des voies respiratoires inférieures nécessitant une hospitalisation (de préférence diagnostiquée par PCR).

- Les personnes ayant été dans une région où circule une variante préoccupante ou inquiétante au cours des 14 derniers jours.

Si un résultat négatif est suivi d'une aggravation du tableau clinique, un second test sera effectué, à au moins 48 heures d'intervalle du précédent.

 

une personne âgée se fait tester au covid
Seule une partie de la population peut se rendre dans un centre de santé pour se faire un test / CC

 

J'ai été testé positif au COVID-19; puis-je aller travailler ?

La stratégie de contrôle et de surveillance établie par le ministère stipule que les cas confirmés de coronavirus ou ceux présentant des symptômes légers sont exemptés de quarantaine et peuvent aller travailler, bien que le télétravail soit recommandé dans la mesure du possible.

 

Ils doivent seulement être prudents, porter un masque en permanence et réduire autant que possible les interactions sociales pendant les 10 jours qui suivent l'apparition des symptômes ou le test positif, dans le cas des personnes asymptomatiques. Il convient également d'éviter tout contact avec des personnes vulnérables.

 

Dans d'autres situations de travail, le ministère établit un protocole différent pour ceux qui travaillent dans les hôpitaux, les maisons de repos, les prisons ou les centres de santé. En cas de résultat positif dans ces établissements, les employés ne se rendront pas au travail pendant les cinq premiers jours à compter de l'apparition des symptômes ou du diagnostic positif dans le cas des patients asymptomatiques.

 

Après cette période, à condition qu'il n'y ait pas eu de fièvre au cours du dernier jour et que les symptômes se soient améliorés, les travailleurs des milieux vulnérables devraient subir un test de dépistage des antigènes. Si le résultat est négatif, ils peuvent reprendre le travail. Dans le cas contraire, le travailleur peut reprendre le travail le septième jour à compter de l'apparition des symptômes ou du premier test positif, à condition que le travailleur soit asymptomatique ou présente des symptômes résiduels.

 

une personne se fait vacciner
53% de la population en Espagne a reçu la 3ème dose de rappel /comunidad de Madrid

 

J'ai été en contact avec une personne positive, dois-je être mis en quarantaine ?

Selon le nouveau bulletin de santé, les contacts étroits ne seront pas mis en quarantaine. Toutefois, pendant les 10 jours qui suivent la dernière exposition, il convient de prendre des précautions et de réduire l'activité sociale, en particulier avec les personnes vulnérables.

Combien de vaccins dois-je avoir pour être protégé du covid-19 ?

Pour l'instant, trois. Mais la protection se perd avec le temps, et pour retrouver le niveau d'efficacité, les spécialistes recommandent une dose de rappel avec les vaccins à ARNm. Pour l'instant, seulement 53% de la population en Espagne a reçu la 3ème dose de rappel, selon les dernières données publiées par le ministère de la Santé.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale