Mercredi 30 septembre 2020

Fête nationale: un 14 Juillet solennel et en petit comité à Madrid

Par Vincent GARNIER | Publié le 15/07/2020 à 10:15 | Mis à jour le 15/07/2020 à 17:37
Photo : Ambassade de France en Espagne
14 juillet madrid

Tandis que partout dans le monde les cérémonies du 14 Juillet ont été bouleversées pas la pandémie de Coronavirus, c'est de façon sommes toutes courageuse que l'Ambassade de France à Madrid a fait le choix de maintenir cette année la traditionnelle réception organisée à la Résidence de France -sur deux journées et en présence d'un nombre restreint d'invités, pour éviter les risques de contagion, et contrairement a ce qui a par exemple eu lieu à Barcelone, où la célébration a été annulée au dernier moment. Un hommage a été rendu au personnel soignant et une minute de silence a été observée, à la mémoire des victimes du virus.

 

Lundi 13 juillet face à nos compatriotes, puis mardi 14 juillet en présence d'invités institutionnels espagnols, l'Ambassadeur de France en Espagne, Jean Michel Casa, a donc tenu a commémorer la Fête nationale française, en dépit du contexte adverse. Il l'a expliqué au cours d'un discours solennel, devant les représentants de la communauté française : "Même dans ce format limité au strict minimum, j'ai souhaité maintenir notre traditionnel rendez-vous", a-t-il déclaré. L'ambiance était en tous cas très particulière, en contraste à une cérémonie qui regroupe habituellement plusieurs milliers de personnes, et qui a cette année eu lieu devant une centaine de Français, élus consulaires, représentants institutionnels et d'associations, mais aussi en présence de la députée de la 5e circonscription, Samantha Cazebonne.

 

L'esprit des Lumières

S'il a rappelé les valeurs de la République mis à l'honneur lors de cette date clé, l'ambassadeur l'a fait dans un double contexte qui, plus que jamais, fait notamment appel à notre devoir de fraternité et de solidarité : celui de la sortie de crise du Covid, lui-même indissociable des incertitudes de la consolidation européenne, chahutée par certaines velleités isolationnistes et un ordre mondial changeant. L'ambassadeur a évoqué la République et "ses valeurs humanistes inaltérables, portées par l'esprit des Lumières (...) quand de nouveau, un peu partout à travers le monde tendent à s'affirmer l'intolérance, la loi du plus fort, les violences en tous genres". 

L'allocution de Jean Michel Casa devant la communauté française a été marquée par un ton grave, et l'ambassadeur, loin de minimiser la situation, a tenu à souligner l'implication du réseau diplomatique face aux difficultés rencontrées par les expatriés français en Espagne. "Notre communauté a été durement touchée par la pandémie", a-t-il déclaré. "Qu'ils soient résidents en Espagne ou Français de passage, certains de nos compatriotes ont été emportés par le Covid-19", a-t-il regretté, évoquant aussi les conséquences de la maladie et du confinement sur le marché du travail. "Certains ont tout perdu", a-t-il rappelé, "beaucoup vont connaître le chômage et le mal de vivre, notamment dans les secteurs les plus exposés".

 

Notre communauté a été durement touchée par la pandémie


"Je souhaite saluer tous les élans de solidarité, de générosité désintéressée et de fraternité, qui se sont exprimés par les Français d'Espagne (...) ou de manière plus organisée par les sociétés de bienfaisance". Et de rappeler que l'intégralité des fonds du dispositif STAFE, destiné au tissu associatif à l'étranger, sera pour l'année 2020 destiné à ces mêmes sociétés d'entraide, "qui sont en première ligne de front de l'aide aux Français en difficulté à l'étranger". Jean Michel Casa a salué le travail des élus consulaires, mais aussi "l'infatigable et admirable dévouement du personnel de la Résidence de l'œuvre de Saint Louis des Français en faveur de nos anciens".

Jean Michel Casa a tenu à évoquer devant la représentation française l'importance des mécanismes de l'UE pour sortir de la crise. "Il est difficile à ce jour d'évaluer quelles seront les conséquences à long terme de [la crise] de 2020", a-t-il avancé, "nous pouvons être un peu plus optimiste cette fois, grâce à la mobilisation inlassable de notre Président de la République, Emmanuel Macron, depuis un peu plus de trois ans, pour changer la donne en Europe, grâce aussi à sa capacité à entraîner avec nous notre amie, l'Allemagne". Et de souligner : "Grâce au couple franco-allemand, nous avons sur la table des propositions pour répondre à la crise profonde provoquée par la pandémie et le confinement : des réponses ambitieuses pour permettre aux économies européennes les plus affectées de se relever, de faire jouer une solidarité qui est dans l'intérêt de tous".

 

Le Sommet franco-espagnol en préparation

Le 14 juillet -la veille du déplacement de Pedro Sánchez à Paris- devant notamment Juan José González Rivas, président du Tribunal constitutionnel, Dolores Delgado, procureure général de l’Etat, Nadia Calviño, troisième vice-présidente du gouvernement, Fernando Grande-Marlaska, ministre de l’Intérieur, ou encore Luis Planas, ministre de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation, l'ambassadeur a rappelé à l'auditoire l'excellence des liens qui unissent la France à l'Espagne, dans le cadre d'une relation bilatérale au beau fixe et ancrée dans une même vision de l'Europe. 

"La relation hispano-française dispose de tous les atouts pour s'intendifier et se projeter dans l'avenir", a-t-il déclaré. Le Sommet bilatéral dont la dernière édition remonte à 2017 à Malaga devrait ainsi enfin pouvoir se tenir dans les prochains mois. "Nous préparons déjà ce rendez-vous important", a indiqué l'ambassadeur. On sait déjà qu'un accord de double nationalité franco-espagnole devrait être sur la table, le premier avec un pays européen pour Madrid, qui devrait notablement faciliter la vie administrative de certains de nos concitoyens.

"Je souhaiterais évoquer notre extraordinaire coopération dans le cadre de l'Union européenne", a surtout insisté Jean Michel Casa. "Nous partageons une même conviction : nous ne sortirons pas de la crise actuelle sans une réactivation européenne forte et solidaire. C'est l'essence de notre compromis commun au sein de l'UE". Et d'ajouter : "L'Europe est notre projet, notre ligne d'horizon, notre nouvelle frontière (...) L'UE nous fournit un cadre, à nous de lui donner un contenu à la hauteur des défis que nous affrontons". 

Dans ce contexte, "la relation hispano-française n'a jamais été aussi cruciale" a conclu l'ambassadeur.


 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Patdeph69 jeu 16/07/2020 - 10:40

c'est de façon sommes toutes courageuse. Attention à l'orthographe...

Répondre
Sur le même sujet