Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2271

Bernard Soulier, fondateur de Diálogo, s'est éteint

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 06/10/2021 à 22:45 | Mis à jour le 07/10/2021 à 15:55
Photo : DR
bernard soulier

Il a été pendant longtemps un des personnages incontournables de la communauté française en Espagne, même si la maladie -un cancer du pancréas- l'avait ces dernières années éloigné des mondanités. Bernard Soulier s'est éteint mercredi 6 octobre, à la clinique Anderson de Madrid, entouré de ses proches.

 

Premier VSNE en Espagne, où il avait débarqué en 1970, il y fut notamment directeur de 1974 à 1982 de la DATAR, l'ancêtre de Business France, mais aussi de la Maison de la France -un autre ancêtre, celui d'Atout France. 

Bernard Soulier avait été mandaté au début des années 80 de créer une association de droit espagnol, pour œuvrer au rapprochament hispano-français, alors que la relation entre les deux pays était au plus mal. 
Apprecié de part et d'autre des Pyrénées où il disposait de solides amitiés en plus haut lieu, le Toulousain avait en 1983 participé à la fondation de l'association Diálogo, dont il fut pendant de longues années le Vice-président.

Suivant ses volontés, Bernard Soulier sera incinéré dans la plus stricte intimité familiale et inhumé dans le caveau familial à Champagnac, en Auvergne. Une messe sera célébrée en sa mémoire, samedi 9 octobre à 12h à la Paroisse de Saint Louis des Français (c/Lagasca, 89).

Bernard Soulier laisse une trace indélibile dans de nombreux organismes français auxquels il a participé et où il s'est impliqué. "Il a été membre de la Junta de l’Alliance française de Madrid depuis sa création et il a contribué à en faire ce qu’elle est aujourd'hui", déclare ainsi à son propos Julian Ocaña, directeur de l'AFM. "Tout le personnel et ses collègues du Conseil lui témoignaient un grand respect et une admiration profonde. Ils regretteront son absence".

lepetitjournal.com publiait un avril dernier un article dédié à son engagement pour le l'amitié franco-espagnole.

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Lima

Juli, la "petite Rome d'Amérique"

Sur les rives du lac Titicaca, à une heure de trajet de Puno, capitale de la région, Juli doit son surnom à l’intense ferveur religieuse et à toutes les églises que l'on peut y trouver.