14 Juillet à Madrid, dédié à la lutte du peuple ukrainien pour la liberté

Par Monique Auxenfans | Publié le 15/07/2022 à 12:00 | Mis à jour le 17/07/2022 à 12:09
Photo : L'Ambassadeur de France en Espagne, et les représentants de la communauté française, lors de l'hymne national / Monique Auxenfans
cérémonie du 14 Juillet 2022 à Madrid

Avec un déploiement inhabituel de police autour de la Résidence de France à Madrid, la traditionnelle soirée du 14 Juillet s'est déroulée, une fois de plus cette année, dans la sobriété, compte tenu des circonstances sanitaires actuelles. 

 

Jean Michel Casa, Ambassadeur de France en Espagne, a commencé son discours en espagnol, en l'honneur des représentants du gouvernement local : deux ministres étaient présents, Fernando Grande-Marlasca (Intérieur), Miquel Iceta (Culture) ainsi que plusieurs secrétaires d'Etat et du chargé d'affaires ukrainien.
Il a souligné que les conséquences  économiques et sociales de la pandémie et de la guerre d'agression russe contre l'Ukraine, qui ont malheureusement affaibli la situation des personnes les plus vulnérables, ont rendu l'exigence de fraternité plus nécessaire que jamais.


Nos deux pays et notre continent sont aujourd'hui pleinement engagés avec la mise en œuvre des plans de redressement

L'Ambassadeur a aussi souhaité que ces retrouvailles soient celles de la bonne coexistence et de l'exaltation de l'amitié hispano-française, après deux années difficiles qui nous ont limité tous.
"Le symbole de la prise de la Bastille, atemporel, universel, de la liberté des peuples revêt une importance particulière cette année alors que les populismes menacent la démocratie représentative et remet en question l'universalité des droits de l'Homme. La conquête des libertés politiques, des droits économiques et sociaux, le droit d'exprimer des singularités, sont le résultat d'un processus long et compliqué : c'est un héritage que nous devons continuer à défendre et à protéger constamment".
"Face à des adversités sans précédent, la solidarité hispano-française et la solidarité européenne ont été admirables. Nos deux pays et notre continent sont aujourd'hui pleinement engagés avec la mise en œuvre des plans de redressement, qui sont soutenus par des fonds européens exceptionnels".


Ce qui est principalement en jeu, ce sont nos valeurs, la raison d'être de notre Europe, comme espace de paix


Jean Michel Casa a en outre souligné la voix commune adoptée par les Européens face à la terrible agression de la Russie contre l'Ukraine et a rappelé l'aide apportée aux réfugiés ukrainiens, ainsi qu'une aide économique et militaire très importante. C'est la raison pour laquelle cette soirée du 14 Juillet est dédiée à l'héroïque lutte du peuple ukrainien pour la liberté.
Il a rappelé la déclaration du président Macron au début de l'agression russe : "Ce qui est principalement en jeu, ce sont nos valeurs, la raison d'être de notre Europe, comme espace de paix". Il a souligné l'action décisive de la France au cours de son tour semestriel de la présidence, pour travailler avec ses associés à la consolidation d'une Europe unie, solidaire et puissante, d'une Europe souveraine, et l'importance d'une synergie entre l'Alliance Atlantique et l'Union Européenne.
L'Ambassadeur a rappelé que les préparatifs de la présidence espagnole au second semestre de 2023 ont déjà commencé dans un climat de coopération très positif. "Ces liens d'amitié entre la France et l'Espagne, marqués par une grande complicité, sont un atout fondamental au service d'une Europe de progrès". La preuve en est la ratification en avril dernier de l'approbation de la double nationalité hispano-française.


Nous avons tous un devoir de responsabilité et de solidarité, en ces temps incertains

L'Ambassadeur s'adressant ensuite dans la langue de Molière aux autorités françaises présentes et aux représentants de la colonie française, a évoqué "tous ceux dont l'action contribue à structurer la 'communauté de destin' franco-espagnole ; les élus, bien sûr, mais aussi les responsables d'établissements scolaires, les chefs d'entreprises, les acteurs des chambres de commerce, du réseau consulaire, de l'Institut français, des Alliances, ou encore de l'Entraide française. Nous avons tous un devoir de responsabilité et de solidarité, en ces temps incertains". 

L'orquestre de la Garde Civile interpréta sucessivement les hymnes nationaux d'Ukraine, d'Europe, d'Espagne et la Marseillaise, sous les applaudissements du public.  

monique

Monique Auxenfans

Spécialisée sur les sujets culturels, touristiques et gastronomiques, expatriée au long cours, voyageuse infatigable. Spécialiste de l'Espagne et de l'univers hispanophone.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale