Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2271

TENDANCES - Les Espagnols fans de tatouages... la crise n'y est pas pour rien

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 20/07/2014 à 22:00 | Mis à jour le 21/07/2014 à 09:23

Vous l'aurez remarqué : c'est l'été. Et avec les chaleurs des derniers jours, vous avez vu sur les corps plus dénudés que d'habitude, de nombreux tatouages... Un phénomène qui fait fureur chez les Espagnols.

(Photo CC Malojavio El Saucejo)

C'est selon la revue Logopress le nombre de tatouages réalisés par jour en Espagne en 2014. Au total, l'industrie représente environ un million d'euros et 10 % de la population serait tatouée. Malgré des chiffres qui semblent importants, l'Espagne reste encore loin d'autres pays... Stéphane Chaudesaigues, membre du Syndicat National des Artistes Tatoueurs (Snat) estime ainsi dans l'Express, qu'entre 10.000 et 15.000 tatouages sont réalisés par jour en France. Et les prix sont à peu près similaires des deux côtés des Pyrénées. Comptez 100 euros pour une heures de travail, temps moyen passé pour un tatouage.

Un phénomène urbain
Selon Ariel, un tatoueur en vue de Madrid, "Depuis peu, tous les jeunes Madrilènes veulent se faire tatouer". Il est vrai que les jeunes Espagnols sont parmi les plus tatoués d'Europe. D'après une étude de l'institut de sondage, Sigma dos, relayé par le journal El Publico, 26 % des 18-29 ans ont un tatouage. En France, les jeunes ne sont "que" 20 % à être tatoués selon une étude de l'Ifop, publiée sur le site du Nouvel Observateur en 2012. D'après le gérant de Synesthezia, l'un des 250 salons de tatouages de la capitale espagnole. "50 % des tatoués sont de Madrid ou de Barcelone, les 50% autres viennent du reste de l'Espagne."

La crise, cause du succès chez les jeunes
Ariel a son explication sur ce phénomène. "Avec la crise, les jeunes n'ont plus peur de se voir refuser un travail à cause d'un tatouage. Ils savent qu'avec ou sans, ce sera difficile... Alors ils le font ! Ils n'ont plus peur de l'image qu'ils peuvent renvoyer à cause du tatouage. J'ai même vu des personnes qui sont venues le lendemain d'avoir perdu leur travail."
Les parties du corps où sont réalisées les encrages restent pourtant classiques. "Les bras, le dos, les épaules et les chevilles sont les endroits les plus demandés", estime l'artiste. Propos corroborés par l'étude de Sigma Dos, qui note cependant que les femmes préfèrent les chevilles et les hommes, le bras.

Les tendances de l'année
Niveau tendance, elle est au tatouage ethnique. "Je dirais que 80 % des tatouages que nous faisons en ce moment, est ethnique !" estime Ariel. Pour les novices en tatouage, il s'agit d'illustrations s'inspirant de motifs tribaux. En deuxième position arrive le tatouage biomécanique. Un type de tatouage plus réaliste, plus rock avec plus de couleurs.

Neige BOUVET (www.lepetitjournal.com ? Espagne) lundi 22 juillet 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet