Jeudi 22 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PORTRAIT - Almodovar, l’homme qui aimait les femmes

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 08/04/2008 à 01:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:00

Invité d'honneur au Bal de la Rose à Monaco, Pedro Almodovar fait à nouveau rayonner l'Espagne à l'étranger. De ses films excentriques aux femmes de sa vie, le réalisateur s'érige en véritable icône de l'art espagnol

Almodovar a enfin son blog ! (www.pedroalmodovar.es

Peu après la mort de Franco, l'Espagne des années 70 s'éveille avec la Movida... et Pedro Almodovar. Ce grand cinéaste espagnol est aujourd'hui l'une des références de la culture ibérique à l'étranger. Après des débuts difficiles, il connaît son premier grand succès avec Femmes au bord de la crise de nerfs en 1988, qui vient d'ailleurs de célébrer ses 20 ans dans la même salle qui avait accueilli sa sortie. Dans ses films, Almodovar parle de tout ce qui est tabou : l'homosexualité, la drogue... Il s'attaque à l'éducation religieuse. Il prend ainsi le contre-pied de la culture espagnole. Si sa mère a toujours porté du noir, elle a pourtant donné naissance à un aficionado de la couleur. "J'aime beaucoup le rouge", affirme-t-il. "C'est une couleur difficile à utiliser, mais je l'apprivoise avec de plus en plus de liberté, de film en film".
Désormais, le réalisateur a choisi d'évoquer ses goûts et ses projets sur son blog qu'il a inauguré le 26 mars dernier. Il y évoque son prochain film, Los abrazos rotos, et dit espérer pouvoir y conter sa vie durant ses temps libres.

Almodovar et les femmes
Mais Almodovar c'est aussi et surtout un cinéaste qui aime les femmes. Le cinéma contemporain lui doit nombre de ses plus beaux personnages féminins. Des filles du quartier des années 80, aux femmes du village de Volver, en passant par la femme fatale de Talons aiguilles, Pedro Almodovar a offert à ses actrices des personnages inoubliables.
De Carmen Maura, la complice des débuts, à Penélope Cruz, sa nouvelle muse, les femmes jaillissent tout au long de son ?uvre avec leurs misères, leurs passions et leur courage. Mais la première d'entre elles fut sa mère. Une authentique femme du peuple qui a toujours habité son village natal et n'a jamais voulu voir les films de son fils. Morte en 1999, elle fut la femme essentielle de la vie d'Almodovar.
Actuellement, le réalisateur écrit la sixième version du scénario de Los abrazos rotos, dans lequel jouera Penélope Cruz. Entre eux, la fascination est réciproque. Une étroite collaboration qui n'en finit pas de faire jaillir de beaux moments cinématographiques.
Marie VILLACEQUE. (www.lepetitjournal.com - Madrid) mardi 8 avril 2008


Pedro Almodovar en quelques dates :
1951 : il naît le 25 septembre à Calzada de Calatrava (Castilla la Mancha).
1960 : il est envoyé au collège des Pères Salésiens.
1967 : A Madrid, Pedro vit de petits boulots, puis rejoint la compagnie de téléphone espagnole en 1969, où il reste douze ans.
1970 : Rencontre avec l'actrice Carmen Maura dans la troupe de théâtre underground Los Goliardos.
1974-1978 : Tourne de nombreux courts métrages.
1980 : Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier sort dans deux salles madrilènes.
1989 : Femmes au bord de la crise de nerfs remporte 5 Goyas.
1993 : César du meilleur film étranger pour Talons aiguilles.
1997 : En chair et en os
1999 : Tout sur ma mère reçoit le prix de la mise en scène à Cannes. Le film décroche sept Goyas, ainsi que le César et l'Oscar du meilleur film étranger. Sa mère meurt le 10 sept.
2003 : Oscar du meilleur scénario original pour Parle avec elle.
2006 : Volver remporte à Cannes le prix du scénario et le prix d'interprétation féminine collectif. En avril s'ouvre ¡Almodovar Exhibition !, à la Cinémathèque française à Paris.

A lire :
>Conversation avec Almodovar, de Frédéric Strauss. Les cahiers du cinéma, 2007 (nouvelle édition augmentée), 246 p., 45?.
>Pedro Almodovar, l'iconoclaste, de Paul Obadia. Editions du Cerf, 2002, 254 p., 30,50?.
>Pedro Almodovar, de Jean-Max Méjean. Editions Gremese, 2004, 120 p., 19,80?.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Madrid ?

Barcelone Appercu
TOURISME

Les tops et les flops des plages espagnoles

L’Espagne est connue pour réunir quelques unes des plus belles côtes d’Europe. Mais si on y trouve de véritables joyaux, d’autres plages peuvent très vite vous faire déchanter.

Vivre à Madrid

TRADITIONS

Le plaisir d’être "de rodriguez" à Madrid en août

"Estar de rodriguez" est une expression qui se réfère aux maris, souvent pères de famille, qui restent à la ville l’été lorsque que leurs femmes et enfants sont au "pueblo" ou au bord de mer.

Sur le même sujet