Vendredi 13 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Marée noire: l’accord franco-espagnol "Plan Biscaye" à l'épreuve

Par Mathilde Dumur | Publié le 19/03/2019 à 18:54 | Mis à jour le 19/03/2019 à 19:03
Photo : Escuela Naval de Marín
plan biscaye

Alors que le naufrage d’un cargo italien menace les côtes françaises, des bateaux espagnols font partie des opérations antipollution menées en mer. Cette présence s’explique par le Plan Biscaye, un accord franco-espagnol qui lutte contre les pollutions en mer.

 

Il y a une semaine, le porte-conteneurs italien Grande America faisait naufrage à près de 330 km au large de La Rochelle. Une nappe d’environ 5 km2 de fioul lourd s’est échappée du bateau et se dirige droit vers les côtes française. Trois bateaux de la Marine nationale, deux bateaux de l’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime, un de la préfecture maritime de l’Atlantique et enfin le remorqueur espagnol Alonso de Chaves, mobilisé dans le cadre du Plan Biscaye, organisent d'ores et déjà des missions antipollution. Le second remorqueur Maria de Maetzu arrivait ce mardi en renfort. La nappe de fioul devrait toucher les côtes françaises la semaine prochaine selon la Préfecture maritime de l’Atlantique. En attandant des travaux de pompage ont déjà lieu en haute mer, tandis que l'épave gît à plus de 4000 mètres de profondeur.

 

 


Le Plan Biscaye est, comme le rapporte la préfecture maritime de l’Atlantique, "un plan d’intervention en cas de sinistre en Atlantique dont l’activation repose sur un accord franco-espagnol". Il a été signé en 1999 et "prévoit le partage des eaux du Golfe de Gascogne en deux parties. Toute intervention se déroulant au sud de la ligne de partage est sous l’autorité espagnole, la zone nord restant sous contrôle français. Dans tous les cas, l'ensemble des moyens de sauvetage français et espagnols seront à la disposition du pays chargé de l'opération". 

Les deux autorités qui s’occupent de la coordination de cet accord sont pour la France la Préfecture Maritime et pour l’Espagne la Société de Sauvetage en Mer. En 2009, le Plan Biscaye a été actualisé. Cette mise à jour est intervenue 10 ans après la signature initiale au Pays-Basque. Elle comprend depuis la création d’un comité de suivi et le renforcement de la prévention des pollutions et de la surveillance aérienne. En outre, tous les deux ans un exercice de grande envergure a lieu pour entraîner les équipes.

 

Le Plan Biscaye a été activé lors d'une autre catastrophe qui a marqué toute l'Espagne en 2002, le naufrage du Prestige.

 

Le Lion Plan est un autre accord franco-espagnol, signé le 22 juillet 2002. Il porte sur la coopération technique et l’assistance mutuelle entre la France et l’Espagne en matière de sauvetage et de lutte antipollution dans le Golfe de Lion.

mathilde dumur

Mathilde Dumur

Mathilde Dumur est une étudiante en 2e année de journalisme. Grande passionnée de voyages et notamment intéressée par la culture et l'histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu
TRADITIONS

La "danse des ours", une tradition unique en Roumanie

Si pour vous le réveillon de Noël est synonyme de foie gras, champagne et dinde aux marrons, les fêtes d’hiver ont toujours quelque chose de magique et les Roumains adorent leurs traditions, censées a

Sur le même sujet