Vendredi 18 septembre 2020

Le mouvement Black Lives matter s'étend en Espagne

Par Perrine Laffon | Publié le 09/06/2020 à 16:32 | Mis à jour le 09/06/2020 à 17:24
Photo : Copie d'écran Youtube
black lives matter espagne

Les protestations contre le racisme et la violence policière à l'encontre des personnes de couleur gagnent l'Espagne. 


La mort violente de l'afro-américain George Floyd aux mains de la police américaine a provoqué une véritable onde choc qui a traversé l'Atlantique. Des dizaines de milliers d'Européens clament leur rejet du racisme en général, et dénoncent les abus des forces de police en particulier. En Espagne également, des rassemblements de protestations pacifistes ont été organisés.  


Des manifestations dans toute l'Espagne

La mort de Georges Floyd a profondément choqué, et provoqué une vague de réactions solidaires en Europe. En Espagne, le collectif CNAAE (Comunidad Negra Africana y Afrodescendiente en España) s'est formé ce mois-ci en réponse à la situation américaine, et a convoqué des manifestations pacifistes contre le racisme. 

La porte-parole du collectif, Jennifer Molina, invite tous les habitants à la réflexion : "mettre un post sur Instagram ça ne suffit pas, il faut vous demander quelles sont les structures du système qui rendent encore possible le racisme" explique-t-elle sur les réseaux sociaux. Des milliers d'habitants espagnols ont répondu présents dans diverses villes du pays ce week-end pour soutenir le mouvement de lutte contre la discrimination raciale. 

 

 

Dans un contexte post-Covid, c'est avec des masques sanitaires sur le visage et le poing levé que les manifestants ont rendu hommage à Floyd depuis l'Europe. À Madrid, un important rassemblement multiracial et multi-générationnel s'est concentré devant l'Ambassade américaine calle Serrano avant de parcourir le centre-ville. Des manifestants visiblement émus se sont couchés à plat ventre sur le sur le sol, en criant "I can't breathe" ("Je ne peux pas respirer", cri poussé par Georges Floyd lors de son arrestation avant de mourir). 

À Barcelone, ils étaient environ 3.000 manifestants réunis sur la place Sant Jaume, brandissant des pancartes aux slogans antiracistes tels que "le racisme tue", "non au racisme" ou "black lives matter", le slogan devenu l'emblème du mouvement de protestations.  


Le racisme existe en Espagne

Le mouvement Black lives matter s'est propagé en Espagne en hommage à la mémoire de Georges Floyd et des autres victimes de la violence policière aux États-Unis, mais aussi pour dénoncer les actes racistes vécus localement, en Espagne et dans le reste de l'Europe. 

Car s'il n'y a pas de cas "Georges Floyd" en Espagne, les associations et les militants dénoncent des situations quotidiennes de discriminations à l'encontre de diverses communautés. Le collectif CNAAE explique que l'Espagne est un pays qui a connu l''immigration plus tard que la France ou le Royaume-Uni par exemple. "En Espagne, la communauté noire a d'abord été invisible (aucune représentation à la télé ou dans les livres pour enfants), et aujourd'hui le racisme le plus brutal en Espagne est celui à l'encontre des sans-papiers". 

Selon l'organisme SOS racisme en Espagne, le profil le plus courant de victime d'actes racistes est un jeune homme originaire d'un pays subsaharien. Mais en Espagne de nombreux cas sont aussi relevés à l'encontre de personnes d'origine latino.  Le dernier rapport de Sos racismo sur les cas de discriminations raciales en Espagne fait état de 47 plaintes pour refus d’accès à des prestations et services privés, et de 54 cas d'abus de la part de forces de sécurité. Mais le nombre de cas varie d'une région espagnole à l'autre, Aragon en tête de liste avec plus de 36% des cas remontés. 

La Catalogne est une autre région particulièrement touchée, avec une hausse de 24% du nombre d'actes racistes dénoncé en 2019 : 15% des plaintes ont été enregistrées pour délits de haine et 85% pour des actes discriminatoires. La grande majorité des cas sont provoqués par des habitants dans les transports ou sur la voie publique, mais 15% d'entre eux sont des cas d'abus des forces de l'ordre. 
 

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jeff jeu 11/06/2020 - 14:46

On se demande pourquoi le Petit Journal n'éprouve pas le besoin, pour un petit plus d'objectivité et de neutralité, de rappeler les états de service du sieur George Floyd qui n'a pas hésité à braquer son pistolet sur le ventre d'une femme enceinte pour lui faire avouer où elle cachait les maigres économies qu'elle n'avait pas...Lui ne s'est pas demandé si elle pouvait bien respirer à ce moment-là...

Répondre

Expat Mag

TÉLÉTHON

Matt Pokora, parrain d'un Téléthon #TropFort

Les vendredi 4 et samedi 5 décembre, Matt Pokora sera le parrain du Téléthon 2020 ! En direct sur les chaînes de France Télévisions et partout en France et à l'étranger dans plus de 17 000 animations

Sur le même sujet