Jeudi 21 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Gran Via interdite aux véhicules hors résidents dès 2018

Par Eva Sannino | Publié le 25/09/2017 à 00:00 | Mis à jour le 24/09/2017 à 21:58
Photo : Creative Commons Alex Castellá de España
Gran Via Madrid

Manuela Carmena et son équipe municipale de Ahora Madrid continuent à réorganiser la circulation dans la capitale, avec la qualité de l'air comme priorité.

 

La Mairie de Madrid a pris un certain nombre de mesures cette année dans le cadre du Plan A : Qualité de l'air et réchauffement climatique. D'après El Pais, la capitale espagnole a été pointée du doigt à plusieurs reprises par l'Union européenne à cause de la qualité médiocre de l'air de la ville, victime de la pollution. Pour éviter des sanctions financières de Bruxelles, la Municipalité prévoit de réduire de près de 23% le dioxyde de nitrogène. Pour se faire, le coût des différentes dispositions de ce plan atteindra un total d'environ 544 millions d'euros, dont 330 millions consacrés aux actions sur l'ensemble des véhicules et 154 millions pour le réseau routier.

 

Concrètement, qu'est-ce qui va changer l'année prochaine ?


La municipalité a tout d'abord décidé de transformé le quartier du Centre de Madrid, et notamment la Gran Via, en zone à faibles émissions à partir du premier semestre de 2018. Selon El Mundo, cette décision s'y traduira par l'interdiction de circulation pour tous les véhicules, sauf pour les résidents et les travailleurs dans ce quartier, pour les transports publics, pour les services d'urgence et pour les voitures électriques. Inés Sabanés, Conseillère Municipale à l’Environnement et la Mobilité, a ajouté que la Gan Via sera transformée avec la réduction des voies et l'élargissement des trottoirs piétons. Dans la deuxième moitié de 2018, la vitesse sur la M-30, qui entoure la capitale, ainsi que ses accès dès la M-40, sera réduit de 90km/h à 70 km/h. Mercredi, le Conseil Municipal a approuvé quelques nouvelles mesures d'après son site. Premièrement, le calendrier d'interdiction d'accès aux véhicules essence antérieurs à 2000 et diesel antérieurs à 2006 dans la "Zone Central Zéro Émissions" a été modifié pour adapter le calendrier d'accès aux fourgonnettes et camions de plus de 3,5 tonnes. Deuxièmement, l'équipe de Sabanés va travailler sur "l'adaptation au changement climatique" avec la création d'espaces verts ou encore le reboisement le long des voies autoroutières comme la M-30. Troisièmement, des bornes de chargement pour les voitures électriques et des points de compostage vont être installés dans la ville.

 

Le Plan A : améliorer les conditions de vie des Madrilènes avant tout


Avec autant de mesures restrictives, la joie n'est pas forcément au rendez-vous du côté des habitants de la capitale. Des installations du même genre comme à Chamberí ont fait l'objet de vives critiques. Inés Sabanés se défend : "Cela va coûter (…) mais je suis convaincue que d'ici 2020, nous répondrons aux exigences de l'UE et améliorerons la santé de nos citoyens", rapporte El Pais. La Mairie s'engage également à améliorer les transports publics et à construire 12 nouveaux parkings, créant ainsi 9.570 places entre 2018 et 2019. José Manuel Calvo, Conseiller Municipal au Développement Durable Urbain, souhaite voir la ville équipée de 130km de pistes cyclables d'ici les prochaines élections municipales, en 2019. Pour avoir le meilleur accueil possible chez les Madrilènes, Sabanés souhaite "faire une bonne campagne d'information pour que tout le monde ait le temps de connaître les mesures et voir en quoi ils seront affectés".

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre et à l'écoute du monde.

Eva Sannino

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre, à l'écoute du monde.
0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet