Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

INSOLITE - Le village espagnol "Tuez les Juifs" se cherche un nouveau nom

Écrit par lepetitjournal.com Madrid
Publié le 23 avril 2014, mis à jour le 24 avril 2014

Lorenzo Rodriguez, maire de Castrillo Matajudíos, organise un référendum pour modifier le nom de l'agglomération. Une initiative en corrélation avec la politique nationale de mémoire des Juifs sérafades.

(Blason de Castrillo Matajudíos)

Un débat anime le fin fond de la Castille et Léon, où le maire de la commune dénommée Castrillo Matajudíos, soit "Castrillo Tuez les Juifs" tente d'en changer le nom. Le 25 mai prochain, également journée d'élections européennes, les 56 habitants en âge de voter sont appelés aux urnes pour décider du changement du patronyme de leur village. En cas d'acceptation, les citoyens de cette bourgade espagnole auront le choix de renommer leur village en optant entre Mota Judios et Mota de Judios.

La faute aux Rois Catholiques
Fondé en 1035, Castrillo Matajudíos (Photo CC wikiburgos) doit son nom à des faits historiques : des Juifs dépossédés de leurs biens s'étaient réfugiés dans ces lieux et y étaient restés jusqu'à la fin du XVe siècle. Lors de la reconquête du royaume sous l'impulsion des Rois Catholiques, le refus de se convertir au catholicisme aurait provoqué la mort ou l'exil de nombre d'entre eux. Le maire de la commune, à l'initiative du référendum, a déclaré que ce nom est à ce jour inacceptable. Il s'efforce désormais à récolter des fonds pour financer une étude et des fouilles archéologiques pour retracer l'histoire du village. Déjà en 1966, l'agglomération aurait pu être renommée Castrillo de Cabezón, du nom d'un de ses plus illustres enfants, Antonio de Cabezón, arrière-petit-fils des Rois catholiques.

castrillo matajudios
Une politique nationale en faveur de la mémoire des Juifs
Cette initiative est corrélée avec la politique nationale de naturalisation des descendants de Juifs séfarades. Pour mémoire, en février dernier le gouvernement espagnol travaillait sur un projet de loi permettant une reconnaissance historique des expulsions commises au XVe sicèle alors que les Juifs refusaient de se convertir au catholicisme.

Léa JOURDAN (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 24 avril 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

logofbespagne
Publié le 23 avril 2014, mis à jour le 24 avril 2014