Mercredi 20 janvier 2021

EXPAT - AZERTY vs QWERTY : trucs et astuces pour survivre loin de votre clavier ordinaire

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 28/01/2016 à 23:00 | Mis à jour le 28/01/2016 à 19:13

Le ministère français de la Culture et de la Communication souhaite modifier le clavier d'ordinateur dit "azerty" utilisé en France, pour contourner ses obstacles à la bonne écriture de la langue française. Un problème bien connu des Français qui partent vivre à l'étranger, où il doivent apprendre à écrire sur un tout autre clavier : le clavier anglo-saxon "qwerty", utilisé en Espagne notamment. Est-ce vraiment difficile de s'habituer à un clavier qwerty ? Suivez le guide.

(Photo CC John Ward

Le gouvernement français estime que le clavier azerty actuellement utilisé ne permet pas d'écrire correctement la langue française à cause de nombreuses difficultés dactylographiques. Dans un communiqué publié vendredi 15 janvier par la délégation générale de la langue française, le ministère confirme avoir chargé l'organisme Afnor (composé d'industriels, de scientifiques et de linguistes) d'un projet visant la création d'un clavier normalisé pour les Français.

Les difficultés des claviers pour la langue française
Le clavier qwerty présent dans le monde entier a été initialement conçu pour l'anglais ou les autres langues n'utilisant pas d'accents. Puis l'amélioration "US-International" a été intégrée au clavier afin de pouvoir taper des caractères particuliers comme l'apostrophe ou certains accents, bien qu'ils ne soient pas visibles sur le clavier. Dès la fin du XIXe siècle, les machines à écrire américaines "qwerty" ont été déclinées en disposition "azerty" afin de faciliter la frappe de la langue française en proposant des touches où les accents et caractères spéciaux sont visibles et disponibles en accès rapide (valable pour é è à ù ç, ou bien les devises monétaires). Mais l'outil comporte de nombreuses limites et ne permet pas une frappe fluide de notre langue. Le ministère de la Culture et de la Communication regrette notamment l'impossibilité de placer des accents sur les majuscules, d'utiliser des "doubles chevrons" ainsi que les deux ligatures du français que sont les "æ" et "?" et leurs équivalents en capitales, entre autres exemples.

Passer à un clavier qwerty
Nombreux sont les Français qui, heureux d'avoir enfin trouvé leur premier emploi en Espagne, s'assoient à leur nouveau poste de travail et ont une bien mauvaise surprise : devant eux, c'est bien un clavier qwerty, "celui des Américains" qui est installé, encore moins bien pensé que l'azerty pour l'utilisation de la langue de Molière. Et là, c'est le drame : vous vous rendez alors compte que tous vos cours de dactylographie durant votre jeunesse ne vous sauveront pas, les touches de ce clavier sont disposées différemment et il est difficile de trouver les accents. Vous pensez enfin avoir trouvé l'accent aigu, mais non, il s'agit de l'apostrophe que vous avez recherchée auparavant durant de longues minutes. Et il vous a coûté plus de vingt minutes pour écrire un mail. Pas de panique, il y a une astuce pour ceux qui ont vraiment du mal à s'adapter au clavier qwerty : vous pouvez basculer informatiquement sur un clavier azerty grâce à des combinaisons de touches permettant d'utiliser son clavier comme un azerty, bien que les touches soient positionnées en format qwerty :
Sur PC : Majuscule (Shift) + Alt
Sur Mac : au préalable, aller dans "préférences système", puis "clavier", puis méthode de saisie", et ajouter le clavier anglais à l'aide du symbole "+". Vous pourrez ensuite basculer d'un clavier à l'autre avec la combinaison Cmd + espace.

Apprendre à écrire avec un clavier qwerty
Bien évidemment, la solution du changement de clavier n'est pas la réponse optimale. Le mieux est d'apprivoiser et d'apprendre à utiliser ce nouveau clavier tout en saisissant en français. Tout un défi. Il faut se familiariser avec le clavier, en apprendre la position des touches, et avec un peu d'entrainement, vos doigts s'habitueront et ne sauront plus écrire sur un clavier azerty. D'autant plus que le clavier qwerty espagnol présente quelques avantages comme la présence du "ç" directement sur une touche par exemple. Voici les combinaisons vous permettant d'accéder aux accents utilisés dans la langue française sur un clavier qwerty :
Option 1 : Avec un clavier US-international, la fonction "touche morte" vous permet de saisir les accents désirés. Il suffit de taper sur l'apostrophe puis sur la voyelle désirée: par exemple '+e = é ; '+a = à ; A+'= À ; "+e= ë ; '+u = ù ; et ainsi de suite.
Lorsque l'on tape sur l'apostrophe elle n'apparaît pas à l'écran, mais n'apparaît (comme accent) que lorsque la voyelle est saisie à la suite. Si l'on souhaite uniquement une apostrophe, il faudra alors taper sur l'apostrophe puis sur la barre d'espace.
Option 2 : Il est possible d'obtenir tous les caractères spéciaux grâce au code ASCII décimal, un codage informatique qui consiste à utiliser la touche Alt+ un code de 3 chiffres sur le pavé numérique qui correspond à chaque caractère. Cette méthode est ancienne et très peu pratique dans une utilisation quotidienne.
Exemples : Alt+0224 =à ; Alt+0226 =â ; Alt+0232 = è ; Alt+0235 =ë ; Alt+0239 = ï ; Alt+0192 = À ; Alt+0250 = ú ; Alt+0156 = ? ?

Le clavier BEPO, la solution ?
L'Association française de normalisation (Afnor) a pour mission de penser un clavier qui pourrait résoudre ces problèmes de frappe. Mais il existe pourtant déjà un clavier optimisé pour la saisie du français, appelé Bepo, qui est peu répandu. Il comprend tous les caractères nécessaires au français, accents et majuscules inclus, et facilite également la saisie de langues étrangères. Ce clavier permet de placer les lettres les plus utilisées sur les touches les plus accessibles pour la main, à la différence des vieux claviers qwerty et azerty dont la disposition des touches avait été pensée pour que les tiges de la machine à écrire ne se collent pas, et non en fonction de la facilité de saisie sur l'informatique moderne.

Perrine LAFFON (lepetitjournal.com ? Espagne) Vendredi 29 janvier 2016
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play
 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet