TEST: 2271

CLIMAT – SOS sécheresse

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 21/02/2008 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:31
Le temps ensoleillé et les températures printanières sont en train d'aggraver la situation de sécheresse en Espagne. Malgré les derniers jours de précipitations, le pays endure la plus grave pénurie d'eau qu'il ait connu depuis 60 ans

Photo Flickr

Il y a une dizaine de jours à peine, les plages accueillaient les premiers baigneurs, et les tee-shirts remplaçaient peu à peu les manteaux. Sommes-nous vraiment en février ? Si les précipitations de ces derniers jours rassurent un peu, l'alerte est donnée. Jamais, depuis 60 ans, l'Espagne n'avait connu une telle période de sécheresse en hiver.
La situation est particulièrement grave en Catalogne, où les autorités régionales envisagent déjà de fournir Barcelone en eau potable par bateau, en cas de besoin. Dans les régions du sud-est de l'Espagne, la situation ne s'améliore pas. Les lacs des barrages sont en moyenne remplis à 40% de leur capacité, soit 10% de moins que l'année dernière. À Madrid, pour l'instant, pas de restrictions imposées aux particuliers. Les réserves sont remplies à 61%, selon le Canal d'Isabel II*, l'entreprise publique chargée de la gestion du cycle de l'eau sur la communauté de Madrid.

La Péninsule en péril
La ministre de l'Environnement, Cristina Narbona, a indiqué que cette période de sécheresse "est la plus grave de [l']histoire [de l'Espagne"depuis que les températures ont commencé à être officiellement relevées en 1947. Malgré les restrictions imposées dans le secteur agricole, le ministère ne prévoit pas de problèmes majeurs pour la fourniture d'eau potable.
L'Espagne a connu une période de sécheresse de cinq ans dans les années 90 qui avait gravement touché les récoltes, entraîné des restrictions dans les villes et avait été à l'origine d'une grande dispute entre partis politiques, qui persiste aujourd'hui.
S'il ne pleut pas au printemps, des mesures drastiques d'économie d'eau pourraient être apliquées. La péninsule ibérique s'avère plus que jamais touchée par le réchauffement climatique.
Nadia MATTAR FERNÁNDEZ DE HEREDIA. (www.lepetitjournal.com - Madrid) jeudi 21 février 2008

* www.cyii.es

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale