Lundi 22 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Anti Nobel 2018: les insultes au volant en Espagne, à l'honneur

Par Kristen Collie | Publié le 17/09/2018 à 16:29 | Mis à jour le 18/09/2018 à 08:14
Photo : tirée du domaine public
chauffard espagne

Dans la soirée du jeudi 13 septembre, une étude espagnole se consacrant aux insultes au volant, a été récompensée par les "Ig Nobel Prize", cérémonie américaine loufoque parodiant les célèbres Prix Nobel. Une récompense ironique, révélant pourtant un fond de vérité. 

 

En marge de la célèbre institution norvégienne ayant consacré au fil des années Nelson Mandela, Barack Obama ou encore l’Union européenne comme prix Nobel de la paix, les Ig Nobel Prize ont décidé de récompenser, de manière assez paradoxale et parodique, les insultes au volant. Plus précisément, une étude espagnole de l’INTRAS (Institut universitaire de la sécurité routière) sur "la fréquence, la motivation et les effets des cris et insultes lors de la conduite", menée par l'Université de Valence. 


Conduite agressive, cris et accidents 

 

Derrière cette étude pour le moins singulière et à première vue comique, se cache un fond de vérité mettant en exergue une évidente corrélation : les plus susceptibles de s’énerver au volant adoptent une conduite agressive, augmentant le risque de provoquer un accident. Selon l’étude, 26% des personnes interrogées reconnaissent crier et émettre des insultes au volant et seulement 45% ont affirmé ne pas crier ou s’énerver. Un constat corroborant un réel problème en Espagne où la courtoisie n’est pas souvent de mise sur les routes. 

 


Le fléau des chauffards en Espagne

 

Idiota, tonto, cabrón, Gilipollas, hijo de puta… ces cinq insultes les plus utilisées dans la langue de Cervantès, pleuvent sur les routes et rues espagnoles. Une récente étude de l’IPSOS a révélé qui était les plus gros "chauffards" d’Europe, comprenez les plus indisciplinés. On apprend, sans surprise, que ce sont les automobilistes des pays méditerranéens (Espagne, Italie, Grèce et France notamment) qui sont les plus irrévérencieux et que les Espagnols sont ceux qui klaxonnent le plus souvent (66%) les conducteurs qui les énervent. Un chiffre corroborant l’étude sur les insultes au volant. Jugés impulsifs et indisciplinés, les Espagnols ne sont pas prêts de s’aliéner de ce statut de chauffard… 


Pour les curieux, l'étude Shouting and Cursing while Driving: Frequency, Reasons, Perceived Risk and Punishment peut être consultée ici.

Kristen Collie

Kristen Collie

Franco-britannique diplômé d’un Master en Histoire sciences et techniques et étudiant en Master de journalisme sportif à l’Ecole du journalisme de Nice. Féru d'Histoire, de sports et de Scandinavie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet