Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2271

Retour des visites présentielles aux studios des artistes de la Casa de Velázquez

Par Pablo Barrios | Publié le 05/07/2021 à 18:55 | Mis à jour le 05/07/2021 à 19:08
casa de velazquez madrid

L´exposition Itinérance à la Casa de Velázquez est un reflet de la société du futur. 


En juin dernier, l´Académie de France à Madrid -plus connue sous le nom de la Casa de Velázquez- a ouvert ses portes avec l´exposition "Itinérances" où les œuvres de ces 15 artistes résidents, produites au cours de cette année si spéciale, ont été présentées au public. 

Comme son titre l´indique, l´exposition voyagera à Paris puis à Nantes. La Casa de Velázquez est un lieu idyllique qui réunit les meilleures conditions possibles pour promouvoir la créativité, au milieu du Parque de l´Oeste, au sein de la cité universitaire, en dehors du bruit du centre-ville. La recherche et la visibilité du processus créatif sont deux signes distinctifs de cette prestigieuse institution culturelle. Ce lieu de rencontres est un laboratoire d´expérimentation créative qui permet des échanges innovants entre les différents membres qui cohabitent de forme temporaire dans cet enclot paradisiaque.
  
L´exposition en question est un clair reflet tant de l´innovation dans l´emploi des techniques artistiques employées que dans le domaine des transformations sociales, politiques, culturelles et économiques de la société globale de l´avenir. 


Les propositions des artistes de la Casa de Velázquez

artiste casa velazquez

Guillaume Durrieu nous propose un travail sur la réflexion de la peinture en soulignant sa propre gestualité, sa matérialité et sa musicalité. En outre, ce projet a compté avec la participation de Juan Manuel Bonet (Ancien Directeur de l´Institut Cervantes à Madrid). 

Emma Dusong revisite la mémoire individuelle et collective du village de Chovar (Valence) avec un projet artistique multidisciplinaire qui nous renvoie aux transformations économiques, sociales et politiques que l´Espagne a traversées pendant les vingt dernières années. 

Silvia Lerín, artiste espagnole résidente, nous partage son travail dans le domaine de la géométrie et de l´abstraction en dialoguant sur la temporalité de la peinture à travers de l´oxydation de la couleur. 

artiste casa veleazquez

Clara Marciano prend comme référence les peintures classiques du Greco et de Goya pour dialoguer autour des actuelles crises démocratiques, énergétiques, environnementales et géopolitiques. 

Callisto Mc Nulty, sous la forme d´écriture cinématographique, s´intéresse à la dernière léproserie d´Europe, le sanatorium de Fontilles, à La Vall de Laguar, entre Valence et Alicante. 

Alessandra Monarcha Souza et Silva Fernandes étudient le paysage d´une manière dynamique en portant leurs centres d´intérêts sur le climat aride de l´Espagne et l´importance de la gestion de l´eau pour la survie de la civilisation. Les résultats de leurs recherches seront dévoilés pendant la Foire d´Arco qui aura lieu du 7-11 juillet prochain au stand de la Casa Velázquez qui se trouve dans la section Arts Libris. 

artiste casa velazquez

Adam Schindler, artiste basé à Barcelone depuis 2014, travaille sur la relation qu´entretient l´État espagnol avec son passé colonial au Maroc. Il s´interroge sur l´héritage identitaire marocain dans la construction sociale et culturelle espagnole depuis la modernité. 

Xie Lei nous partage son univers phsycologique entre la vie et la mort, le jour et la nuit, avec une peinture à mi-chemin entre l´abstraction et la figuration. 

Julien Deprez nous peint des paysages qui se trouvent à mi-chemin entre le monde industriel et naturel où le geste technique de peindre est réalisé à travers des machines industrielles. 

Liza Ambrossio, artiste multidisciplinaire, nous fait part de son univers multi-identitaire entre l´Europe et l’Amérique Latine, pour exposer d´une manière authentique un féminisme enveloppé de la magie des sorcières. 

artiste casa velazquez

Bianca Argimon utilise la technique du dessin pour contextualiser la société américaine d´aujourd´hui en nous parlant de la violence étatique de la politique américaine et nous révèle une réalité sociale et culturelle surprenante des Comptons Boys dans la région de Los Angeles. 

Laía Arguelles expose des œuvres provenant de sa série Marinas où nous pouvons retrouver divers fragments de photographies en blanc et noir sous forme de polyptique qui créent un nouveau paysage. 

Rudy Ayoun, peintre classique, nous dévoile son monde intérieur en nous partageant la représentation dans son lieu de travail, l´atelier, où la construction du récit et du fragment servent de miroir par rapport à l´espace représenté. 

Ivan Castiñeiras qui produit des travaux à mi-chemin entre le documentaire et la fiction, explore les limites du territoire et la frontière dans la région de Tras-os-Montes et Galice. Pour cette exposition, il nous a montré deux extraits des films de Deuses de pedra et un autre de son projet Géographies intimes. 

artiste casa velazquez

 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet