Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MADRID SECRÈTE - Les bars et clubs clandestins de la capitale

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 30/03/2017 à 22:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 04:43

La capitale espagnole propose une large offre concernant les bars et les clubs pour faire la fête ou boire un verre entre amis. Établissements à thème, bars insolites ou encore bars à jeux, vous pensez avoir tout découvert de Madrid? Détrompez-vous, la capitale a encore plusieurs cordes à son arc et s'apprête à vous montrer que derrière des lieux tout à fait banals se cachent souvent des surprises...

(photo CC AndYaDontStop) Le suspens vient de prendre fin : le nouvel établissement clandestin de Madrid, le Medias Puri - The Secret ouvrira ses portes aujourd'hui. Il propose un nouveau concept pour le divertissement nocturne dans la capitale, combinant spectacles, cocktails et musique afin d'attirer et de plaire au plus grand nombre par la diversité de son offre. En effet, avec ses trois salles (la salle centrale passant de la musique pop et électro et deux salles parallèles sur le thème des années 1980 et funky) et sa succession de spectacles toutes les 15 minutes, vous trouverez forcément votre bonheur. Si ce nouveau club est considéré comme un des lieux secrets de la ville, c'est avant tout car son entrée ne laisse pas du tout penser à celle d'une discothèque. Elle ressemble à une vieille mercerie. De même pour pénétrer dans l'établissement, vous devez vous procurer une clé personnelle et non transférable aux autres d'une valeur de 30 euros (10 euros pour l'adhésion comme membre et le reste pour vos consommations personnelles). 

À la découverte de votre jardin secret
Plusieurs autres bars de Madrid sont construits sur le mode des "speakeasis", à savoir des locaux qui adoptent le style des établissements américains au temps de la Prohibition. Ils avaient donc à une activité de façade pour cacher leur véritable action: la vente d'alcool. On peut notamment penser à la boutique de valises Salvador Bachiller. Située calle Montera 37, elle est aussi le lieu d'un véritable jardin secret. Pour vous y rendre, il vous suffit de prendre un ascenseur et de monter jusqu'au quatrième étage où vous trouverez un véritable petit coin de paradis coloré et fleuri. Des bancs et hamacs sont mis à votre disposition pour prendre un verre en terrasse avec vos amis et de délicieux cocktails sont à la carte.

Plongez dans les profondeurs sous-terraines
Dans le même concept, le restaurant Yúgó (calle San Blas 4) cache un trésor réservé à ses membres et ses clients les plus fidèles. Il fait partie d'une "izabeya", une taverne traditionnelle japonaise et propose de la cuisine nippone. Toutefois, un espace secret se trouve également dans l'établissement, un bunker de la Seconde Guerre Mondiale, construit sur les ruines d'un abri de la Guerre Civile. Le directeur de l'établissement, Carlos Montero, rappelle que seuls les clients les plus fidèles peuvent découvrir ce lieu d'exception et insiste sur le fait que toutes les demandes ne sont pas satisfaites : il faut attendre qu'il y ait des places vacantes pour que de nouveaux membres pénètrent dans cet espace réservé.

Un bar au sous-sol
Situé Costanilla de San Andrés 12, ce bar se cache au sous-sol du restaurant La Musa, dans le quartier de la Latina. Il est caché aux yeux des visiteurs et accessible via une petite porte dans le mur en brique. Au départ, ne pouvaient entrer que ceux disposant du mot de passe mais devant le succès de cet établissement, le responsable a décidé de l'ouvrir à tous. Pour être prévenu de l'ouverture, contacter le 671 54 18 22. Vous pénétrerez alors dans une ambiance kitsch avec un mur en brique, de la musique sophistiquée et des propositions gastronomiques avant-gardistes et originales.

Le repère des Madrilènes
Autre lieu clandestin de la capitale, Lady Pepa se trouve dans une petite rue, calle San Lorenzo 5. Il faut vraiment connaître pour trouver l'établissement, d'autant plus qu'il vous faudra un mot de passe pour pouvoir y pénétrer. Une fois la porte passée, vous passerez par un petit escalier en colimaçon afin de rentrer dans un lieu typique de la Movida madrileña (mouvement de contre-culture de l'époque postfranquiste), aujourd'hui fréquenté par de nombreux Madrilènes. Il est notamment célèbre pour son service de bières et de spaghettis à des heures incongrues, notamment à l'aube, pour profiter des dernières heures de la nuit et des premières heures du jour. Il incarne ainsi la liberté et la découverte de l'interdit dans une ambiance de partage et de convivialité où il n'est pas rare de danser sur des airs de guitare ou d'assister à des shows improvisés. Repère des musiciens espagnols, il vous charmera sans aucun doute.

La double vie de Kikeller
Cet établissement mène, à la manière des agents secrets, une double vie : magasin le jour, bar le soir. En effet, il s'agit de prime abord d'une boutique de décorations où les décorateurs d'intérieur et les architectes se pressent pour dénicher des trésors. Une fois les lumières du magasin éteintes, il devient tout autre. Du mercredi au samedi, il se transforme en bar où vous prendrez plaisir à boire un verre de vin, une bière ou des cocktails avec vos amis. Il reçoit également des afterworks, l'occasion pour vous de rencontrer des personnalités intéressantes dans un cadre très agréable. Vous trouverez cet endroit Corredera de San Pablo 17.

Une réunion pour les littéraires
L'hôtel NH Casa de Suecia, situé calle del Marqués de Casa Riera 4, cache un établissement qui a ouvert il y a seulement quatre mois. Ce bar n'est pas accessible à tout le monde et seuls les plus curieux ou ceux se rendant aux toilettes pourront le trouver si jamais ils se perdent dans les couloirs. Vous trouverez ainsi une porte avec le message "N'entrez pas". Pourtant, en poussant la porte, vous trouverez l'espace "Hemingway", en hommage aux nuits qu'a passé l'artiste dans cet établissement. Vous plongerez alors dans un décor digne des années 1950 : velours rouge, lumières et musiques changeantes au grès des jours et des heures pour une ambiance quasi magique. Créé par Lázaro Rosa-Violán, cet espace vous offrira également de bons cocktails pour un moment agréable entre amis.

Clémentine COUZI (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 31 mars 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la

Sur le même sujet