Politique – Luis Montenegro est le nouveau président du Parti Social-Démocrate

Par Thomas Ladonne | Publié le 31/05/2022 à 20:35 | Mis à jour le 31/05/2022 à 21:01
Photo : ©PSD
Montenegro

Le samedi 18 mai, le Parti Social-Démocrate (PSD) du Portugal organisait des élections internes pour choisir le 19e président du parti. Quelque 44.000 militants étaient invités à se rendre aux urnes pour choisir qui de Jorge Moreira da Silva ou Luís Montenegro remplacerait Rui Rio, le président du parti depuis 2018.


C'est donc Luis Montenegro qui a remporté cette élection avec 73% des suffrages, une victoire haut-la-main qui le place à près de 12.000 voix devant son adversaire. Cet avocat anciennement président du groupe parlementaire du PSD entre 2011 et 2017 a annoncé qu'il voulait faire du PSD une réelle force d'opposition au Parti Socialiste (PS) avec « sérieux, courage, cohérence et modernité. Je suis là pour devenir le prochain Premier-ministre du Portugal » a-t-il déclaré.

Le nouveau président du PSD s'était déjà présenté à ce titre en 2020 mais avait échoué face à Rui Rio, qui jusqu'alors menait la principale force d'opposition du pays. Toutefois, suite à la défaite cuisante du PSD aux élections législatives du 30 janvier dernier, le parti avait instigué l'organisation de cette élection d'un nouveau président, pour remplacer Rui Rio.

En effet, le 30 janvier dernier était une journée de vote au Portugal. Les élections législatives, initialement prévues pour l'automne 2023, se sont tenues de manière anticipée après que le Bloc de gauche se soit opposé au projet de loi finance pour 2022 proposé par la majorité socialiste. Le PS avait alors remporté l'élection à la majorité absolue (il y a une proportionnelle aux élections législatives portugaises ndlr) pour la deuxième fois de son histoire,  obtenant 120 sièges sur les 230 de l'Assemblée de la République (AR). Depuis lors, le PSD, ayant obtenu 77 sièges, s'est constitué comme la principale force d'opposition du pays. Une force qui cherche à se renforcer et à être davantage intransigeante avec son ennemi socialiste, comme le montre ce résultat d'élection interne donnant les clés du parti à une volonté de renouveau, ambitionnant, à terme, de gouverner.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale