Dissolution du parlement portugais approuvée : des législatives le 30 janvier 2022

Par Jonas Weil | Publié le 07/11/2021 à 22:32 | Mis à jour le 09/11/2021 à 23:22
Photo : ©M.J. Sobral
IMG_8530_Drapeau

 

Le 27 octobre dernier, l'Assemblée de la République rejetait la proposition du budget de l´Etat d'António Costa pour 2022, et annonçait ainsi la fin du gouvernement en place plongeant le pays dans l'instabilité politique. La coalition entre le Parti Socialiste et les autres partis de gauche que sont le Bloco de Esquerda  et le PCP s' est rompue. Dans son discours du jeudi 4 novembre le Président de la République a rappelé que c'était un moment « historique, une première en 45 ans ». Il a ainsi convoqué des élections législatives anticipées qui auront lieu le 30 janvier prochain. Ces élections impliquent une dissolution de l'actuelle Assemblée de la République et donc du Parlement.
Le Président a souligné dans son discours qu'il ne s'agissait pas d'un petit désaccord entre les partis de gauche qui avait fait échouer le budget, mais d'un « problème de fond » aux « divergences insurmontables ». Ainsi, il sera intéressant de voir comment s’articulent les coalitions lors des prochaines élections. Pour rappel, le PS avait eu besoin du BE et du PCP pour atteindre la majorité absolue aux élections de 2019. L'enjeu maintenant est de savoir si les Portugais vont renouveler leur choix, et à nouveau placer leur confiance entre les mains du Parti Socialiste. Le PS est pour l'instant en tête d'un sondage très récent mais ce n'est pas gagné.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale