Vendredi 17 septembre 2021

Les sept jupes de Nazaré : une tradition ancestrale

Par Zadig Paloyan | Publié le 25/07/2021 à 21:21 | Mis à jour le 25/07/2021 à 21:39
7 jupes de Nazaré

Au Portugal, Nazaré est une ville de la région Centre située dans la province de l'Estremadura. La ville compte 10 300 habitants (2020) mais accueille bien plus de touristes tous les ans. En effet c'est l'un des « spots » préférés des surfeurs du monde entier, où les records des plus grosses vagues surfées sont battus régulièrement.
 

Les sept jupes : une tradition portugaise à l'interprétation variée

Les « sept jupes », ou « les jupes aux sept jupons » comme certains les appellent, font partie des traditions et des légendes de cette terre à l'histoire très riche qu'est Nazaré. Ces jupes symbolisent les sept vertus, les sept jours de la semaine, les sept couleurs de l'arc-en-ciel, les sept vagues de la mer et font référence à certaines traditions bibliques et mythiques qui impliquent le chiffre 7.

Les femmes vivant à Nazaré portaient ces nombreuses jupes pour plusieurs raisons. Cela pouvait être lié à des raisons esthétiques : la beauté et l'harmonie des lignes féminines étaient mises en valeur. En effet, en enfilant plusieurs jupes les unes sur les autres, cela donnait l'impression d'une taille fine suivie de hanches arrondies. La deuxième raison tient à son origine et son histoire.

7 jupes de Nazaré
©Folcloredeportugal.blogspot.com

Une tradition à l'origine floue mais qui perdure

La provenance de cette tradition n'a pas encore trouvé d'explication absolue. Cependant, il y a une chose sur laquelle tout le monde est d'accord : les jupes de la femme de Nazaré sont liées à « la vie près de la mer ». Les femmes de Nazaré attendaient durant de longues heures leur mari et leurs enfants partis pêcher. Pour cela, il fallait qu'elles se couvrent avec ces nombreuses couches de tissus. En effet, ces jupes leur permettaient de se maintenir au chaud face au vent froid de l'océan. Elles portaient plusieurs jupons afin de pouvoir en mettre une couche sur la tête, une autre sur leur dos et une sur les jambes, par exemple.

Aujourd'hui, des boutiques traditionnelles en proposent à la vente. Les femmes les plus âgées de la région continuent à en porter. Malgré le fait que ces robes soient encombrantes, elles sont de nos jours davantage portées pour l´aspect esthétique que pour leur confort.

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir