Immatriculation de votre voiture au Portugal, ce qu'il faut savoir

Par Laurent Goater | Publié le 17/01/2022 à 23:19 | Mis à jour le 18/01/2022 à 11:23
Plaque Immatriculation


Si vous venez passer quelques semaines au Portugal avec votre voiture en plaques françaises, aucun problème, vous êtes touriste. En revanche, pour nos compatriotes qui décident de venir résider au Portugal, l’immatriculation du véhicule mérite une petite préparation.

 

Laurent Goate, Président du Conseil Consulaire au Portugal
Laurent Goater
Président du Conseil Consulaire au Portugal

Immatriculation d'une voiture en franchise de taxe d’importation

Le Portugal a choisi une fiscalité indirecte très élevée sur l’achat des véhicules, qui monte très vite en fonction de la cylindrée et des émissions de CO2. Elle s’applique également sur les véhicules importés d’occasion, avec une décote annuelle. Ceci s’ajoute bien sûr à la TVA payée lors de l’achat, et aux taxes annuelles (IUC).

Cependant, le Portugal a prévu que les personnes qui viennent s’y installer comme résidents permanents (RNH ou pas), peuvent faire immatriculer en franchise de taxe d’importation leur véhicule (ISV). Sur le principe, les conditions sont assez simples : vous devez être titulaire de la carte grise depuis au moins six mois à votre arrivée au Portugal. Vous pouvez demander la franchise pour un seul véhicule par personne.


Procédure d'immatriculation d'un véhicule au Portugal

Encore en France, la première étape sera de demander le certificat de conformité européen (COC) du véhicule auprès de votre concessionnaire, qui mettra souvent autour de 6 semaines à vous le fournir. Dès votre arrivée au Portugal, vous ferez un contrôle technique, et la déclaration en douane. Vous devez agir vite, puisque vous devez déclarer en douane l’entrée du véhicule dans les 20 jours de votre arrivée !

L’exemption suppose également que vous ayez acheté le véhicule dans le pays où vous avez résidé au moins 12 mois avant votre arrivée au Portugal. Attention aux globe-trotteurs ! Le véhicule ne peut avoir fait l’objet d’un abattement fiscal dans votre pays d’origine, attention donc aux véhicules hybrides et aux voitures de société ou en leasing.  

La demande se fait sur internet. Vous trouverez au Portugal de nombreuses agences qui vous aideront à faire ces démarches, que vous devez avoir accomplies dans les 12 mois de votre arrivée au Portugal, pour bénéficier de l’exemption.


Comme résident l’immatriculation de votre véhicule au Portugal est obligatoire.

Rappelons qu’en devenant résident (c’est-à-dire si vous passez plus de 183 jours par an au Portugal) l’immatriculation de votre véhicule au Portugal est obligatoire. En fait, vous ne serez plus autorisés à conduire un véhicule immatriculé à l’étranger. La raison est douanière: comme le Portugal applique un impôt beaucoup plus élevé sur les véhicules que l’Espagne toute proche, notamment, beaucoup de portugais qui aiment les grosses cylindrées y seraient tentés d’immatriculer leur véhicule. Les contrôles sont donc assez nombreux.

La solution de facilité est de revendre votre véhicule en France et acheter au Portugal un autre véhicule déjà immatriculé, en profitant pour vous adapter à votre nouvelle vie ! Il y a maintenant beaucoup de petites découvrables électriques disponibles, qui vous permettront de profiter d’un réseau de chargeurs parmi le plus dense d’Europe ! Vous payerez aussi moins d’impôt annuel si votre voiture a un plus petit moteur et de plus faibles émissions.

Bonne route !

 

Référence officielle : https://eportugal.gov.pt

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale