Conduire au Portugal : Ce qu´il faut savoir sur le permis de conduire

Par Laurent Goater | Publié le 09/11/2021 à 23:22 | Mis à jour le 10/11/2021 à 12:28
Photo : ©M.J. Sobral
Laurent Goater, Président Conseil consulaire au Portugal

Le Conseil Consulaire a entre autres comme mission d´informer les compatriotes français, c ´est dans ce cadre que Laurent Goater, actuellement Président du Conseil Consulaire au Portugal éclairci un certain nombre de questions qui peuvent se poser à ceux qui ont choisi de s´installer au Portugal. Lepetitjournal publie cette information pratique et utile auprès de ses lecteurs. Le point abordé aujourd´hui est celui du permis de conduire.


Le Portugal impose un renouvellement fréquent du permis de conduire

Il y a une incohérence entre le principe de reconnaissance mutuelle des permis de conduire, entre pays européens, et le choix fait par le Portugal d’imposer un renouvellement fréquent du permis de conduire, notamment pour les personnes les plus âgées. Les Français détenteurs du fameux « permis rose » n’ont jamais eu à le renouveler, et conservent cette relique, souvent en lambeaux, mais néanmoins toujours valable !

La législation européenne prévoit l’existence d’une date de validité. La France s’est mise en conformité avec cette législation en délivrant depuis septembre 2013 des permis sécurisés « format carte de crédit » qui sont valables 15 ans. En France, le renouvellement est administratif. Au Portugal, il oblige à une visite médicale, à des intervalles de plus en plus courts pour les conducteurs plus âgés. Ainsi, à partir de l’âge de 70 ans, vous devez renouveler votre permis tous les 2 ans. Nous parlons ici, bien entendu, des seuls permis A et B, pour les particuliers, la législation des permis professionnels concernant peu d’entre-nous.

Bien entendu, « Les permis de conduire émis par les pays de l’UE (…) sont valides au Portugal jusqu’au terme de leur validité ». Si ces permis ne comportent pas de date de validité, ils doivent être échangés au bout de deux ans. Après, ce sont les règles du permis portugais, beaucoup plus contraignantes qu’en France, qui vont s’appliquer.

 

Permis de conduire

Le permis de conduire « format carte de crédit » est plus favorable pour un Français au Portugal

On l’aura compris, le « permis rose », bien pratique car sans validité, est moins intéressant pour un conducteur Français qui s’installe au Portugal, que le permis « format carte de crédit ». En faisant remplacer votre permis rose avant votre départ, vous profitez de 15 ans de validité, en évitant en plus toutes les contraintes associées à la procédure d’échange.

Quel que soit le permis, les conducteurs qui établissent leur résidence au Portugal ont le devoir d’informer le service régional de l’IMT de leur zone de résidence dans un délai de 60 jours.

 

La plaque d’immatriculation

En plus du permis de conduire, nos compatriotes qui s’installent au Portugal doivent changer leur plaque d’immatriculation, sauf les étudiants (qui doivent néanmoins faire une déclaration en douane). Un résident au Portugal ne peut pas y conduire une voiture en plaque étrangère. Cette règle, qui est très contrôlée, défend une politique fiscale « agressive » sur les véhicules, on le sait souvent beaucoup plus chers au Portugal qu’ailleurs. Il y a quelques années, avant le renforcement de cet attirail réglementaire, les portugais roulaient un peu trop souvent en grosses cylindrées immatriculées notamment en Espagne…

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale