Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2268

Jean-Baptiste Lemoyne et sa visite "sans pixels" au Portugal

Par Maria Sobral et Jonas Weil | Publié le 19/09/2021 à 17:36 | Mis à jour le 20/09/2021 à 10:39
Photo : Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie, Florence Mangin, Ambassadrice de France au Portugal ©M.J. Sobral
Jean-Baptiste Lemoyne à l'ambassade de France au Portugal

Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie, était en visite officielle au Portugal les jeudi 16 et vendredi 17 septembre. Son déplacement a notamment été marqué par une conférence au forum « A World For Travel » à Evora ainsi que des rencontres avec différents représentants de la communauté française du Portugal. Il a aussi accordé un entretien exclusif à lepetitjournal.com Lisbonne.


La conférence d'Evora : réfléchir à un modèle résilient et durable

Le forum « A World For Travel »  a réuni, pendant deux jours en présentiel et à distance plusieurs responsables gouvernementaux ainsi qu'une centaine de spécialistes des problématiques touristiques, économiques et environnementales, entre autres. Ces grands débats ont permis d'aborder des sujets cruciaux à l'heure où la crise multidimensionnelle provoquée par la Covid-19 oblige les pays à trouver de nouvelles solutions pour le tourisme mondial, à se réinventer. L'enjeu de ce forum était notamment de réfléchir à des alternatives à un modèle économique qui s'essouffle. Réfléchir à un modèle durable et résilient, incluant de manière plus prononcée les piliers environnemental et social. En fédérant décideurs des secteurs public et privé, la conférence d'Evora a permis de penser le futur de l'industrie du tourisme. Selon Rita Marques, Secrétaire d'État au tourisme du Portugal, le fait que la conférence ait regroupée autant d'acteurs témoigne de : « l'engagement et du dévouement de ses leaders d'en finir avec ces problématiques sans délai ».     

Cette conférence a notamment été marquée par l'intervention du Secrétaire d'Etat français, Jean-Baptiste Lemoyne, accompagné de certains de ses homologues. Lors de son intervention, il a expliqué que cette crise avait permis, à de nombreux gouvernements, de totalement saisir l'importance du secteur du tourisme dans la balance économique, mais aussi sociale, d'un Etat, tant le nombre d'acteurs concernés est important. Cette prise de conscience commune a entraîné la réévaluation « de la place du secteur aux yeux des décideurs publics » qui a, en France « depuis 18 mois, injecté plus de 37 milliards d'euros dans les mesures de soutien ».

Jean Baptiste Lemoyne À Evora au Forum A World For Travel
Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie, avec ses homologues au forum de Evora ©Ambassade de France au Portugal 


Jean-Baptiste Lemoyne à la rencontre de la communauté française du Portugal

Lors de son discours à l'ambassade de France du Portugal, Jean Baptiste Lemoyne n'a pas caché sa joie d'être présent, sur place et « sans pixels » a-t-il ironisé. Il a salué la solidarité, de la communauté française depuis plus d'un an et demi, dans des moments difficiles. d'autant plus que les communautés françaises à l'étranger ont vu les frontières, d'un coup d'un seul, se fermer. De même il a souligné la solidarité de l´État répondant aux valeurs de la République : « A chaque moment de la crise la France s´est tenue aux cotés de ses ressortissants, en commençant par les Français de passage qu´il a fallu rapatrier du Portugal, d´Espagne et d´autres pays... Et puis la solidarité a été aussi européenne au niveau médical ».

Des élus, des représentants d'associations, des secteurs de l'enseignement, de la culture et du monde des affaires étaient présents pour l'évènement. Au-delà du discours officiel, ces acteurs ont également pu échanger de manière plus informelle avec le Secrétaire d'Etat. Celui-ci s'est, par ailleurs, rendu le vendredi 17 septembre au Lycée Français Charles Lepierre de Lisbonne pour y rencontrer la communauté enseignante, les élèves et constater l'avancée des travaux en cours de rénovation du lycée.

 

Jean-Baptiste Lemoyne au Portugal à l´Ambassade de France
Le Secrétaire d´État, l´Ambassadrice de France au Portugal et les Conseillers consulaires ©M.J. Sobral

 

La visite de Jean Baptiste Lemoyne a permis à la communauté française de ressentir l'appui et le soutien des autorités du pays et d'évoquer les projets futurs. L'enseignement est par exemple concerné, il a manifesté son admiration face aux nombreux projets d'extension ou d'ouverture d´établissements au Portugal. Au-delà des initiatives locales, il a souligné l'importance du développement des associations de type Flam (Français Langue Maternelle), un réseau permettant de maintenir l'apprentissage du français à l'étranger auprès d´élèves scolarisés dans un système local et dont le soutien par le gouvernement est renforcé. « Déjà bien présente en Espagne l´association « La Françe ô si » devrait ainsi se déployer au Portugal » a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne. Le vote en ligne pour les élections législatives et la dématérialisation pour le renouvellement des passeports sont aussi des sujets qui ont été évoqués dans le cadre des mesures administratives qui doivent être améliorées.

 

Jean-Baptiste Lemoyne au Lycée français Charles Lepierre de Lisbonne
Le Secrétaire d´État lors de sa visite au lycée français Charles Lepierre de Lisbonne ©LFCL

 

 

A l'occasion de cette rencontre avec la communauté française le Secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie a accordé un entretien exclusif à l'édition de Lepetitjournal.com Lisbonne.

 

Ce forum était l'occasion de réfléchir au tourisme d'après crise

 

Lepetitjournal.com : Quels ont été les points forts de cette première journée au Portugal ?

Jean-Baptiste Lemoyne : J'ai eu l'occasion de me rendre aujourd'hui à Evora pour le forum dédié au tourisme, qui devait se tenir il y a 1 an. Hélas, la pandémie et des variants divers et variés sont passés par là et l'évènement a été reporté. Ce forum est très intéressant car la France et le Portugal ont en commun d'être de grandes nations du tourisme. Nous accueillons beaucoup de touristes internationaux et nous avons été touchés de plein fouet dès lors que les avions étaient cloués au sol et que la mobilité a été rendue plus compliquée. Ce forum était l'occasion de réfléchir au tourisme d'après crise. Un tourisme plus durable, plus soutenable a été au centre des réflexions. Je n'envisageais pas de ne pas venir également à la rencontre des représentants de la communauté française, une communauté très dynamique. Une communauté qui se renforce manifestement avec des Français de toute tranche d'âge qui s'installent ; des retraités mais aussi de jeunes entrepreneurs. Ce dynamisme se traduit aussi au niveau associatif avec notamment de nombreuses actions de solidarité ces derniers mois. Je constate aussi un dynamisme dans l'enseignement, avec les extensions et les créations d'établissements.
 

J'aime ces contacts au plus près des communautés françaises à l'étranger


Vous observez des particularités dans la communauté française au Portugal ?

J'ai mesuré que dans les Français qui s'installent ici, il y a ce qu'on appelle les « Luso-descendants », des Portugais qui étaient partis en France et dont d'autres générations reviennent aujourd'hui au Portugal. La communauté française est très présente ici à Lisbonne, dans l'Algarve également et puis un peu dans le nord du pays. J'avoue que j'aime ces contacts au plus près des communautés françaises à l'étranger. Cela permet, de façon très informelle, d'échanger avec chacun mais aussi de prendre des notes sur ce qu'il faut améliorer. J'ai parlé avec les Alliances françaises. J'ai été attentif à leurs attentes. C'est ça la force d'être sur le terrain. 

 

La France va poursuivre les travaux que le Portugal avait initiés

 

Au niveau du tourisme, envisagez-vous une coopération plus étroite avec le Portugal ?

Je travaille très bien avec Rita Marques, la Secrétaire d'Etat au Tourisme, d'autant que la France va prendre la présidence de l'Union européenne au 1er janvier et le Portugal l'a eue au premier semestre 2021. Nous avons convenu que la France allait poursuivre les travaux que le Portugal avait initiés sous sa présidence en matière de tourisme, de tourisme durable et de digitalisation. Il y aura donc un fil rouge entre les présidences portugaise et française.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir