Dimanche 17 octobre 2021
TEST: 2263

Eka Moncare ou l’image de l’Indonésie en France

Par Valérie Pivon | Publié le 13/06/2021 à 21:30 | Mis à jour le 16/06/2021 à 10:50
Photo : Eka Moncare responsable du tourisme indonesien en France
Eka Moncare responsable de l'office du tourisme indonesien en France

Si elle est partie en France il y a 25 ans pour suivre son mari en ne parlant que très peu le français, Eka Moncare s’est bien rattrapée depuis et maitrise parfaitement notre langue. Lorsqu’elle nous parle de son métier qui est de promouvoir l’Indonésie en France, on ne peut pas l’arrêter. Rencontre avec une passionnée à cheval entre deux cultures.

 

Eka Moncare est née à Jakarta, elle suit des études dans le but d’être guide et de travailler dans le secteur du tourisme. Mais c’est sans compter sur Cupidon qui passe au-dessus de sa tête, et la voilà qui part en France en 1996 avec une valise suivre son mari qu’elle a rencontré lorsqu’il était jeune coopérant à Jakarta. « Je ne parlais pas beaucoup le français, je l’avais appris au lycée. J’ai pris des cours au centre culturel français de Jakarta avant mon départ ». Arrivée en France, elle suit les cours à l’université américaine à Paris : « les cours étaient en anglais heureusement. J’ai décroché ainsi ma licence ».

 

Une sérial-entrepreneuse

Eka est une entrepreneuse, elle lance sa propre société de tour operator spécialisée dans l’Asie du sud-est auprès d’agences de voyages françaises. Elle démarche, propose des circuits, fait connaître ce continent.

Pendant trois années, Eka arrête son activité pour suivre son mari en mission au Laos. « Mais je ne suis pas restée sans rien faire, j’ai enseigné le français comme bénévole, intégré une association de femmes internationales ».

De retour à Paris au début des années 2000, Eka reprend son activité de tour operator. On sort de la crise économique asiatique et les Indonésiens commencent à voyager. Qui mieux qu’Eka peut les accueillir à Paris ? « j’ai accueilli 200 puis 2.000 indonésiens en France mais aussi en Europe. J’ai dû organiser leurs voyages, réserver les visites, les restaurants, leur expliquer les différences culturelles ; ici on marche, on porte soi-même sa valise… » explique Eka en souriant.

 

Porte-drapeau de l’Indonésie en France

En 2015 a lieu la conférence de Paris sur le changement climatique. Le président Jokowi et son équipe s’y rendent et c’est à Eka que l’on demande d’organiser le séjour de la délégation à Paris. Cette visite va tout déclencher pour Eka. En 2016, l’Indonésie décide de se donner les moyens de promouvoir le pays à l’international, et implante une vingtaine de représentations à travers le monde. Eka postule, son parcours et son professionnalisme retiennent l’attention des autorités. Elle devient donc la représentante du tourisme indonésien en France.

« Sur les 20 bureaux de représentation, je suis la seule indonésienne en charge d’un pays, je suis très fière ».

La promotion de l’Indonésie prend un slogan : « Wonderfull Indonesia ». Eka a en charge de faire découvrir aux Français ce vaste pays qu’est l’Indonésie : « pour les Français, voire aussi les agences de voyages, l’Indonésie se résume bien souvent à Bali, quand ils ne considèrent pas Bali comme un pays. Il y a un énorme travail à faire pour faire découvrir nos îles, leurs diversités, leur culture, leur population ». 

Des campagnes d’affichage sont organisées sur les bus, Eka participe à de nombreux salons : tant du tourisme que de la gastronomie ou bien celui du bien-être où elle fait connaître le jamu et les massages indonésiens. Eka est aussi très active sur les réseaux sociaux, elle publie régulièrement des informations sur des endroits à découvrir. « J’espère que nous pourrons de nouveau voyager cet été en Indonésie… ».

 

"J’aime transmettre ma culture. Le tourisme est dans mon ADN".

 

Ouverture de la maison de l’Indonésie à Paris

En 2020, Eka lance la maison de l’Indonésie à Paris. « Nous voulons mettre en avant des petits producteurs indonésiens de chocolat, Jamu, café… savez-vous d’ailleurs que l’Indonésie est le 4ème producteur de café au monde ? Je souhaite faire connaître notre café ; je me suis lancée dans une formation de barista et après la pandémie, j’aimerais ouvrir un lieu pour faire découvrir nos produits et faire déguster notre café. Je cherche un local dans le 5ème arrondissement, là où sont nos bureaux actuellement ".

Si vous souhaitez découvrir l’Indonésie ou si l’Indonésie vous manque, n’hésitez pas à rendre visite à Eka et son équipe à la maison de l’Indonésie, 22 rue de la Place - 75005 Paris.

 

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 15 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Benoît Badufle lun 10/05/2021 - 17:32

Bravo pour ce très bel article! Eka est formidable, épatante, courageuse, généreuse, audacieuse, gentille, pugnace, intelligente, drôle, modeste, mais certaine de sa légitimité et de ses valeurs. En somme, elle est la synthèse heureuse de tout ce qui nous impressionne, au sens pictural du terme, lorsque l’on voyage dans l’archipel Indonésien. Elle est enfin une marraine bienveillante de l’amitié entre ses deux pays, l’Indonésie et La France. Quelle fierté d’être son ami!

Répondre

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne