Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Volcanologie: coopérer et prévoir

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 03/04/2018 à 23:30 | Mis à jour le 05/04/2018 à 02:16
Photo : @ Volcan Merapi
mount-merapi/indonesie/java/volcan/accord

Lundi 26 mars, la France et l’Indonésie ont signé un accord dans le cadre de la coopération scientifique et plus précisément dans le domaine de la volcanologie. M. l’Ambassadeur de France Jean-Charles Berthonnet et le chef de l’Institut de Géologie indonésienne M. Rudy Suhentar en sont les signataires. Le ministre de l’Énergie et des Ressources M. Ignatius Jonan était également présent. Cet accord est la continuation de la coopération entre les deux pays qui existe depuis 1986. Cette signature est l’occasion de revenir sur l’importance du travail des chercheurs français dans le domaine de la volcanologie en Indonésie.

En 1964, le célèbre volcanologue Haroun Tazief est invité avec son équipe par le président Soekarno pour réaliser une étude des risques volcaniques en Indonésie. Il faut préciser qu’à cette époque la France est le leader dans le domaine émergent de la volcanologie. Suite à cette première rencontre une mission de scientifiques débarque en 1970 pour étudier les volcans Merapi, Kelut, Krakatau et Dieng. Bien des années plus tard en 1986 une coopération officielle est formalisée qui permet à de nombreux étudiants indonésiens d’aller étudier en France la géologie et la géophysique. Ces mêmes étudiants sont aujourd’hui à la tête des services de l’État indonésien en charge de l’observation des volcans.

De manière réciproque l’étude des volcans indonésiens sert de laboratoire  aux scientifiques français en vue d’anticiper les risques d’éruption des volcans situés sur le territoire français.  Car n’oublions pas que la montage Pelée en Martinique a fait 29.000 morts en 1902, ce qui en fait la troisième explosion la plus meurtrière après celle du Tambora en 1815 et du Krakatau en 1883. La Soufrière à la Guadeloupe qui est un volcan actif ou bien le Piton de la Fournaise à la Réunion sont aussi potentiellement dangereux.

Observation du Merapi

Ce 1eraccord signé en 1986 donne l’autorisation aux équipes françaises d’étudier le comportement du très actif volcan Merapi. En 2010 suite à l’explosion de Merapi un projet nomme Domerapi voit le jour. La France et l’Indonésie installent alors des stations sur le volcan qui permettent de mesurer son activité, étudier ses mouvements et gérer les crises potentielles. L’objectif initial de ce projet étant le transfert de connaissances dans le domaine de l’analyse des données il s’achève en 2017 et le matériel d’observation est cédé au centre de volcanologie indonésien. Depuis l’existence de cet accord, des chercheurs français sont détachés par l’Institut de Recherche et Développement basé à Yogjakarta auprès de l’institut de volcanologie.

Les projets actuels 

L’accord signé dernièrement entre les 2 pays permet de nouvelles études, notamment dans le domaine de la gestion des données GPS, sur les volcans Ibu, Dukono, Gamalama qui sont situés aux Moluques. Le nombre d’échanges d’expérience entre les deux pays ne cesse de se multiplier dans le domaine de la sismologie, de l’imagerie satellite et la géochimie.

La gestion du mont Agung 

Grâce à ces différents accords et programmes avec la France, mais pas seulement, l’Indonésie possède désormais les compétences suffisantes pour gérer des crises majeures. Elle a d’ailleurs eu l’occasion de le prouver récemment lors du réveil du mont Agung.

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Michel mer 04/04/2018 - 11:27

Attention, Tambora c'est 1815.

Répondre
Commentaire avatar

jakarta@lepetitjournal.com jeu 05/04/2018 - 02:21

Merci, on corrige.

Répondre

Actualités

CINÉ

Culture – Cinéma – Ahok retrouve la tête d’affiche

Actuellement sur les écrans, le film ‘A man called Ahok’ s’intéresse particulièrement à la jeunesse et la vie familiale de l’ancien gouverneur chrétien de Jakarta, toujours incarcéré.

Sur le même sujet