Lundi 23 novembre 2020

Ce livre est bien plus que des photos: c’est avant tout des rencontres

Par Valérie Pivon | Publié le 04/10/2020 à 22:30 | Mis à jour le 05/10/2020 à 09:14
livre photos portraits Indonésie

Après des études de design en Belgique, Marius Moragues, Carcassonnais d’origine, ressent le besoin de nouveaux horizons et de nouveaux projets. Grâce au site workaway.info, qui propose logement et nourriture contre travail, il part découvrir l’Asie. Le Vietnam, le Cambodge, le Laos, La Thaïlande, les Philippines, la Malaisie, Singapour et puis l’Indonésie. Arrivé en 2015, c’est le coup de foudre pour l’archipel, Marius décide de rester et se lance pour mission de faire un livre de photos sur l’Indonésie autour de portraits authentiques.

 

Marius arrive fin 2015 en Indonésie par Sumatra ; il s’installe au départ pour un mois, puis trois mois, chez un habitant de Jambi. Lukman l’héberge pendant cette période et en contrepartie Marius donne des cours d’anglais aux jeunes des environs. De là naît un attachement à la population : « je n’avais rencontré nulle part ailleurs en Asie des gens aussi souriants, attachants et curieux ». Puis, départ pour Jakarta, c’est une nouvelle aventure. Il trouve un travail, apprend l’indonésien en jouant au foot avec les enfants dans le quartier de Jatinegara. « Il m’a fallu un an pour m’adapter à la ville et apprendre à connaître les gens » explique Marius. Son appareil n’est jamais bien loin, et des clichés, il en prend. C’est en découvrant le travail de Réhahn, photographe français, installé à Hoi An au Vietnam (ce dernier a d’ailleurs reçu le prix du public lors des trophées du petitjournal.com pour son travail sur les ethnies vietnamiennes) que l’idée de faire un livre autour des ethnies indonésiennes prend jour. 

livre photos Indonésie

Java à moto 

Marius monte son projet, « Imperfect Frame », et trouve des partenaires comme le groupe Tauzia ainsi que le ministère du tourisme de l’Indonésie. Pendant 8 mois, Marius sillonne Java en moto, dort chez l’habitant, vit avec eux, se fait accepter. « Bien souvent quand j’arrivais dans les villages, ce sont les habitants qui me proposaient de m’héberger. Je vivais avec eux. Lever 4h30, thé ou café, légumes et riz afin de bien commencer la journée. J’ai quelques fois dormi dans des mosquées car je n’avais pas trouvé une maison pour m’héberger. J’ai dormi 4 fois à l’hôtel sur huit mois. Les habitants m’ont toujours considéré comme l’un des leurs, ils m’ont fait sentir que j’avais ma place ici ». Pour les photos, Marius explique les prendre seulement après avoir passé du temps avec les personnes, rencontrer la famille.

livres photos

Un livre aujourd’hui édité 

Après 8 mois de traversée de Java avec sa moto, plus de 40.000 clichés ont été pris. Marius se pose à Jakarta pour travailler sur son livre. Il a fallu sélectionner une centaine de photos, faire le travail de mise en page, travailler le texte. 

Marius n’a pas voulu que ce livre soit seulement composé de photos, il a voulu aussi raconter ses rencontres et mettre en avant quatre histoires : celle d’une personne de la communauté Badui, d’une sage-femme rencontrée à Cirebon, les enfants aux cheveux de rasta du plateau de Dieng,et puis les mineurs du volcan Ijen. 

Le livre de Marius " Beyond Java " est sorti, son projet évolue et il souhaite continuer son travail sur Bali puis ensuite les îles de la sonde. « À travers mes photos je souhaite préserver l’héritage indonésien ».

livres photos Indonésie

 

Au fait, pourquoi Imperfect Frame ?

Quand on demande à Marius pourquoi avoir choisi ce nom Imperfect Frame pour son projet, il nous répond : « Nous sommes fait de perfections et d’imperfections et c’est ce que je veux mettre en avant à travers le cadre de mon appareil photo ».

livres photos Indonésie

Vous pouvez suivre le travail de Marius sur instagram : imperfectframe

 

Beyond Java, est disponible sur  : https://imperfectframe.com/shop/beyond-java/ - prix 60 euros

Il est également disponible chez Periplus, Alun-Alun, Books & Beyond...

Spécification du livre :

Beau livre - 1,7 kg 
22 cm x 31,5 cm 
244 pages - 156 photographies
Papier mat 'fine art' 

 

Restez connectés avec Lepetitournal.com de Jakarta : recevez notre newsletter quotidienne et suivez-nous sur Facebook et Instagram.

 

Nous vous recommandons

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.