Vendredi 14 août 2020

Le calme, la sérénité des plantations de café à l’origine d’un projet

Par Valérie Pivon | Publié le 19/07/2020 à 16:30 | Mis à jour le 19/07/2020 à 16:30
Legayo Gayo café Indonésie

C’est la visite d’une plantation de café sur les hauteurs d’Aceh près de Takengon qui est un déclencheur pour Raphaëlle et son époux Fahmi. Retour en Indonésie pour la famille en 2018, et début d’un projet qui leur tient à cœur : faire connaître et commercialiser le café de la région de Gayo, un arabica parmi les plus réputés au monde.  

 

Raphaëlle et son époux se sont rencontrés à l’université d’Austin au Texas. La formation de géologue de Fahmi les mènera à une vie d’expatriés à travers différents pays, le dernier étant la Birmanie. Un peu fatigués de changer régulièrement de pays, l’envie de se lancer dans un projet commun et de revenir en Indonésie, pays natal de Fahmi, fait son chemin tout doucement dans leur esprit : « Nous sommes allés visiter des plantations de café dans la région d’Aceh, là où la famille de mon mari est originaire. Le calme, la sérénité et la beauté des lieux nous ont décidé à nous lancer dans ce projet, nous voulions revenir nous installer en Indonésie » nous explique Raphaëlle.

Le café en Indonésie

L’Indonésie est le 4ème producteur de café au monde avec 700.000 tonnes par an. Le café est le quatrième produit alimentaire le plus exporté dans le pays (derrière l’huile de palme, le poisson et les crustacés, le cacao et ses dérivés). Ce sont les Hollandais qui vers la fin du 18ème siècle ont introduit le café en Indonésie, tout d’abord à Java et ensuite à Sumatra. Le robusta constitue aujourd’hui 80% de la production de café dans l’archipel. L’arabica de Sumatra est un café de grande qualité, il est reconnu par les amateurs de café du monde entier. Le marché du café est en pleine croissance en Indonésie, ; depuis 1990 la consommation de café a été multipliée par 4. La jeune génération se tourne désormais vers le café, une boisson plus tendance que le thé.

Legato cafe Aceh entreprendre

 

Un projet : un café de qualité et équitable

Début 2018, installation à Jakarta pour la famille, et lancement du projet. C’est décidé, Raphaëlle et son époux se lancent dans la commercialisation du café de la région de Gayo. Ce café est un arabica, les caféiers poussent entre 1000 et 2000 mètres d’altitude, on trouve le robusta entre 1000 et 1200 mètres.  Ce sera le travail de Fahmi d’aller à la rencontre des petits producteurs, de voir avec eux la faisabilité de son projet. Il recherche la meilleure qualité, souhaite connaître la traçabilité du produit. « C’est la troisième génération de cultivateurs qui cultive le café Gayo, ils ont une vraie connaissance du produit et des techniques. Les premiers plants ont été apportés en 1924 par les Hollandais dans la région » nous explique Mohammad. La sélection des producteurs faite, il a fallut travailler ensuite les techniques de séchage et de lavage, importantes dans le processus du développement des arômes. « La récolte du café se déroule entre octobre et avril ; entre le moment où la cerise de café est cueillie et le séchage, on ne peut dépasser un délai de 8h sans quoi le café perd toutes ses qualités. ». Une équipe est constituée sur place pour gérer ce processus. « On peut choisir de laver ou pas les cerises, d’ouvrir la peau qui la recouvre afin que la pulpe du fruit ressorte et apporte un gout sucré au café, c’est le fameux café miel ». Le séchage prend entre 20 jours et un mois. Le café est ensuite torréfié sur place et envoyé à Jakarta pour être empaqueté.

Pour cette petite compagnie, le respect du producteur passe avant tout. Permettre aux paysans de gérer eux-mêmes le processus de séchage leur permet de vendre leur café à un prix supérieur à celui donné par les coopératives. 

 

LEGAYO ou construire une identité

Le Gayo Aceh Cafe entreprendre

Un nom, LEGAYO, un logo, où l’on retrouve le dessin du batik propre de la région de Takengon, « il faut se construire une identité; rester sur un café de la région d’Aceh, des origines uniques et la traçabilité sont au cœur de notre activité. » explique Raphaëlle qui elle est plutôt en charge de la partie commerciale. La société existe depuis deux ans, il faut faire connaître le produit, aller à la rencontre des amateurs de café, des clients, organiser des dégustations, penser marketing à destination de l’étranger… La société propose aussi de faire découvrir la région aux amateurs de café et organise des visites des plantations et des rencontres avec les producteurs.

 

« Le café, c’est un peu comme le vin : en fonction du terroir, de la météo, la qualité et les arômes seront différents. Cette année, le café a développé un goût beaucoup plus sucré » .

 

 

Contact :

Aujourd’hui le café Legayo est vendu principalement sur Java dans les coffee shops. On peut le commander par WA également.

WA: + 62 8216 7008 180

info@legayocoffee.com

Instagram : LeGayoCoffee.

 

 

Restez connectés avec Lepetitournal.com de Jakarta : recevez notre newsletter quotidienne et suivez-nous sur Facebook et Instagram.

Nous vous recommandons

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Virginie mar 18/02/2020 - 08:06

Merci pour cette article qui nous offre une autre idée sur les plantations de café en Indonésie! Quelle belle initiative de ce beau et charmant couple!

Répondre

Actualités

Infos pratiques

Immigration : nouvelles règles, ce qu'il faut savoir

La période d’état d’urgence sanitaire prend fin en Indonésie; à compter du 13 juillet les services de l'immigration accordent une période de 30 jours pour se mettre en règle avec la législation locale