Mercredi 29 septembre 2021
TEST: 2263

Indonésie - Alam Sari ou la promotion des produits gourmets locaux

Par Athénaïs Pinard Legry | Publié le 14/03/2021 à 22:30 | Mis à jour le 18/03/2021 à 00:49
Alam sari vente produits locaux gourmets

Cela fait 30 ans qu’Éric parcourt l’Indonésie et tout particulièrement Bali. C’est peu dire qu’il connaît l’artisanat indonésien sous toutes ses formes, et notamment les plus gourmandes ! Depuis 2011, il les promeut au sein de son entreprise Alam Sari Indonesia, dont le nom est aujourd’hui synonyme de haute qualité. L’ambition ? Aider les chefs cuisiniers à trouver des sources d’approvisionnement locales pour des produits qu’ils devaient auparavant importer. Pour cela, l’Indonésie ne manque pas de bons faiseurs... et Éric en a rencontré beaucoup.

 

Un businessman pas comme les autres

Le Lyonnais a commencé sa vie de baroudeur dès ses 18 ans. Depuis, il ne s’est pas arrêté. Eric est un vrai touche-à-tout : musicien, cuisinier, amateur de yoga et d’astrologie, écrivain, agent, et par-dessus tout : entrepreneur. Vivant à la Réunion dans les années 90, il découvre Bali lors de vacances et en tombe amoureux. « Ça s’est fait par le nez. Dès le taxi qui m’a emmené à mon premier hôtel sur place, les odeurs m’ont plu. Ensuite les rencontres ont fini de me convaincre… les sourires, les gens qui te prennent tel que tu es, la liberté qui y règne pour chacun… Immédiatement j’ai voulu apprendre la langue et j’ai acheté un livre pour cela. Je voulais m’intégrer, ne pas passer pour un touriste. J’y suis ensuite vite revenu pour faire des affaires : je faisais des allers-retours à Bali pour des collections de vêtements. C’était un bon prétexte pour y passer un maximum de temps ! ». En 2001, c’est décidé : il s’installe à Bali.

Alam Sari Indonesia naît d’un coup de pouce du destin

L’idée d’Alam Sari est loin d’être venue immédiatement. « J’ai d’abord commencé par des petits boulots. J’ai poursuivi l’aventure des vêtements, mais aussi des maisons en bois, des bijoux… J’ai été manager du groupe de musique dans lequel je jouais, Saharadja. Ensuite j’ai travaillé pour plusieurs médias. Aimant apprendre, je vis par et de mes passions. Alam Sari Indonesia est sorti de celles-ci et de mon amour pour ce pays et ses gens ».

C’est lors d’une passe difficile qu'Eric demande à Dieu de lui trouver une solution. Le fruit de ses prières se matérialise par des pots de confiture maison confectionnée avec amour pour ses enfants… et pourtant boudée par ceux-ci. Eric les propose à un ami qui tient un café voisin. « Ça a marché : il les a toutes achetées ! J’ai donc monté mon entreprise sur cette base en 2011, sous le nom de Bodharto and Sons ».

Un catalogue de produits raffinés

ASi Retail rpoduit gourmet locaux

La start-up étend rapidement son offre : miels, fromages, viandes, fruits de mer, charcuterie, produits végans… Au gré des rencontres, Eric trouve ses fournisseurs, artisans de l’alimentaire. Une fois ASI devenu une référence, les producteurs sont venus d’eux-mêmes. « Ça marche aussi parce que la démarche se veut juste. Je mets l’éthique au premier plan, ainsi que le commerce équitable : je ne discute pas les tarifs de mes fournisseurs. J’estime qu’ils savent ce que vaut leur produit ». L’idée est de trouver un maximum d’alternatives locales pour les produits que les restaurateurs haut de gamme doivent importer, « avec une emphase sur la qualité, l’authenticité, le bio et l’éthique. Mes artisans sont tout aussi importants que mes clients et je fais la navette information et argent dans un sens, excellence de production dans l’autre». Éric est apprécié car il s’adapte en souplesse à ses fournisseurs et paie au cul du camion : « notre relation est basée sur l’akat, un terme issu de l’Islam qui signifie contrat verbal. Je leur permets de se développer sans les contraintes des grosses compagnies de distribution. Je m’occupe aussi du branding, je les aide à développer de nouveaux produits pour répondre à la demande, je leur remonte les besoins des clients. » Ce sont ces « plus » qui lui assurent la fidélité de ses contacts.

Débuts sur le terrain…

alam sari produits gourmets locaux

Côté ventes, tout a commencé par un gros travail de terrain : au début, « je partais de la maison et je faisais tous les restaurants sur mon chemin. J’avais aussi mon carnet d’adresses » nous confie le baroudeur. « La confiance s’attache aux gens à Bali, pas aux produits. On peut changer de voie : les personnes continueront à essayer ce que vous avez à offrir ».

Eric bénéficie également de l’aide du Chef Thierry Schuler qui lui explique comment monter en gamme, avec pour résultat de devenir fournisseur de l’hôtel Pullman. Dès lors, il « joue dans la cour des grands ». Les établissements les plus prestigieux « j’y suis rentré par la petite porte », nous explique-t-il, « en parlant directement avec les chefs, et non les responsables des achats. Je parle le même langage qu’eux, j’ai la passion de la bouffe : je suis Lyonnais ! »

…poursuite en ligne

Rapidement, il faut faire face à la demande des hautes saisons. « J’ai embauché un livreur, puis une admin, et ainsi de suite… ». Maya, la femme d’Eric, cogère la société et la douzaine d’employés.

La montée en puissance a été stoppée net début 2019. « Juste après Nyepi, je me suis retrouvé avec un stock de fromages qui ne trouvait plus preneur, et j’ai 16 personnes à charge chez moi. J’ai tout de suite compris que je venais de perdre mon marché et que je devais rapidement me retourner. J’ai tout recommencé depuis le début ».

La suite de l’aventure se fait en ligne. « J’ai entièrement tourné mon offre vers la vente de détail en pariant sur les réseaux sociaux. Nous sommes devenus ASI retail ». C’est un succès, grâce à un suivi client soigné : « mes clients de détail, je les traite comme mes chefs 5 étoiles, avec de belles boîtes en bambou, la personnalisation du paquet, des petits cadeaux… Les consommateurs ont tout de suite aimé. Ils ont pris des vidéos et les ont postées sur les réseaux sociaux ». Pari gagnant.

Comment passer commande ?

alam sari produits gourmets locaux
Eric de Alam Sari

 

En écrivant à Eric directement sur WhatsApp (+62 817 973 5307) pour recevoir le catalogue.

Sur les comptes Facebook Alam Sari Indonesia et/ou Instagram : alam.sari.indonesia

Livraison possible à Jakarta (compter environ 125.000 Rp. de frais pour un colis de 5 kg).

Offre de dîners privés à domicile cuisinés par le chef Chris Salans et servi par ses équipes (Bali uniquement, respect des gestes sanitaires garanti).

Evènements, buffets, et dégustations professionnelles sur demande.

 

 

 

Restez connectés avec Lepetitournal.com de Jakarta : recevez notre newsletter quotidienne et suivez-nous sur Facebook et Instagram.

Nous vous recommandons
Athens PinardLegry Petitjournal Jakarta

Athénaïs Pinard Legry

Amoureuse des voyages et après plusieurs années passées à réaliser des études de marché à l'international, j'ai posé mes valises à Jakarta début 2019 et espère explorer au maximum ce nouveau pays.
0 Commentaire (s) Réagir