Jeudi 23 septembre 2021
TEST: 2263

Gestion des eaux : la France s’engage aux côtés de la ville de Kendari

Par Agence française de développement (AFD) | Publié le 03/02/2021 à 22:30 | Mis à jour le 03/02/2021 à 22:30
Photo : Teluk Kendari
Kendari contrat eau

Gestion des eaux en Indonésie : la France s’engage aux côtés de la ville de Kendari en Sulawesi. Grâce à l’expertise technique de l’agglomération de La Rochelle, et à un partenariat avec l’Agence Française de Développement et les autorités de la ville de Kendari, un programme sur la gestion de l’eau sur trois ans vient d’être signé. Gestion de l’eau potable, prévention des inondations et préservation de la qualité des eaux marines sont au centre de ce partenariat.

 

Jakarta, le 29 janvier 2021. Jean-François Fountaine, Président de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et Marie-Pierre Bourzai, responsable de la division Territoires et Entreprises de l’Agence Française de Développement ont signé le 27 janvier 2021 une convention de subventions visant à améliorer la gestion de l’eau potable, la prévention des inondations et à mettre en œuvre un programme de recherche sur la qualité des eaux marines de la ville de Kendari en Indonésie.

 

Par sa situation littorale, la ville de Kendari en Sulawesi est exposée aux risques naturels et à la pollution de sa baie, provoquant la dégradation de la richesse de sa biodiversité marine et de la qualité de l’eau. Pour y remédier, la communauté de l'agglomération de La Rochelle et la ville de Kendari ont identifié un programme de travail autour de trois axes :

  • gestion de la ressource et distribution d’eau potable pour le plus grand nombre d’habitants.
  • gestion des risques d’inondation.
  • préservation et valorisation du patrimoine marin (notamment qualité des eaux).

Le projet se distingue par la mobilisation de l’expertise rochelaise, à travers l’implication de La Rochelle Université et de l’Union des Marais de Charente Maritime (UNIMA).

Les deux collectivités partenaires mettront en œuvre conjointement sur trois ans ce projet d’un montant total de 935.100 euros, soutenu à hauteur de 570.100 euros par l’Agence Française de Développement.

Il s’agit de la première mobilisation de la FICOL en Indonésie, une facilité de financement de l’AFD dédiée aux collectivités françaises qui souhaitent d’engager au Sud. À ce titre, elle fait preuve d’une spécificité essentielle pour les relations franco-indonésiennes en faveur du développement mutuel et de la protection de l’environnement.

« Ce projet s’inscrit parfaitement en lien avec nos actions en Indonésie, en faveur de l’économie bleue et de la préservation des océans. La communauté d’agglomération de La Rochelle a une expertise technique reconnue sur ce sujet, et nous espérons que le partenariat entre ses experts et les autorités de la ville de Kendari permettra de renforcer la résilience de la ville et d’améliorer la qualité de vie de ses habitants », a déclaré Emmanuel Baudran, directeur de l’AFD en Indonésie.

 

A propos de l’AFD :

Le groupe Agence Française de Développement (AFD) met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. Composé de l’AFD, en charge du financement du secteur public et des ONG, de Proparco, pour le financement du secteur privé, et bientôt d’Expertise France, agence de coopération technique, il finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus cohérent et résilient.

L’AFD construit avec ses partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud. Les équipes sont engagées dans plus de 4.000 projets sur le terrain, dans les outre-mer, dans 115 pays et dans les territoires en crise, pour les biens communs – le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. L’AFD contribue ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des objectifs de développement.

Logo-AFD-

Agence française de développement (AFD)

Banque publique et solidaire, l’AFD est l’acteur central de la politique de développement de la France. Elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement et les territoires d’Outre-mer.
0 Commentaire (s) Réagir