Jeudi 2 juillet 2020

Confinement dans les familles – Semaine 9, on est rodés !

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 14/05/2020 à 22:30 | Mis à jour le 15/05/2020 à 10:13
Indonesie conronavirus école

Le confinement se vit au jour le jour à Jakarta. Comment s’adaptent notre travail, nos familles, nos enfants, nos intérieurs … Des familles se sont prêtées au jeu des questions-réponses sur la façon dont elles vivent le moment. Nous vous livrerons un portrait par semaine. Aujourd’hui : Nelly, son mari et leurs deux filles (9 et 10 ans) installés depuis 4 ans à Jakarta. 

 

Qu'est-ce que le confinement a le plus changé dans votre organisation quotidienne ?

La première semaine, ça a été le grand n’importe quoi… mon mari a dû s’installer un environnement de travail, les enfants aussi. Sans imprimante pour des raisons écologiques, nous avons finalement cédé à cet achat non désiré car ça ne devenait plus possible pour gérer les supports de travail des filles.

Idem pour mes placards habituellement minimalistes : la première semaine, nous avons fait de grosses courses, notre inquiétude étant principalement de manquer d’eau si la ville était bloquée. Nous avons doublé nos réserves. Quelques jours plus tard, après avoir trop échangé sur les groupes sociaux, trop regardé les infos... pic de stress, courses à nouveau et re-multiplication des stocks d’eau !

Semaine 2, chacun a pris ses marques et un rythme de travail. Le plus heureux dans tout ça : Snoopy notre chien! Tout le monde à la maison : il est super content. 

Aujourd’hui, nous sommes semaine neuf, on est rodés ! Chacun connaît son programme, la routine est vraiment installée. On ne compte plus en jours mais en semaines. J’espère que nous ne compterons pas les mois …

 

Le vivez-vous comme une chance ou une contrainte ?

Nous ne le vivons pas comme une chance, mais comme une nécessité face à ce qui se passe dans le monde. 

 

Qu'est-ce que vous préférez et qu'est-ce qui est le plus difficile pour vous dans cette situation ?

Ce qui est difficile, c’est de ne pas savoir quand cela va se terminer. Et puis il faut faire face aux enfants qui se posent beaucoup de questions : sur la vie, la mort, la maladie, la perte d’un être cher… et pourquoi on ne sait pas soigner ?

Les enfants ne comprennent pas nos choix de parents : rester ou rentrer dans son pays ? Elles nous accusent de les punir à la maison… 

 

Avez-vous découvert de nouvelles choses, des bons plans, qui vous aident à vous réadapter ?

Je suis adepte des colis hebdomadaires de la ferme Yum Organic : ils viennent livrer avec un masque. C’est aussi une association qui forme localement les gens. 

 

Au final, qu'allez-vous retenir / retirer de cette expérience, d'après vous ?

Se protéger et protéger sa famille, c’est ce qui nous traverse tous en priorité. C’est aussi intéressant de devoir se réinventer une routine, une nouvelle façon de vivre. 

Un point positif constaté : Le confinement a fait naître de nouveaux codes dans la famille où chacun doit s’appliquer à respecter davantage les besoins des autres afin qu’ensemble on se sente bien. Les enfants ont maintenant bien compris la nécessité de cet isolement. Ils parlent au futur pour les prochaines sorties et projets.. Cependant de petites angoisses surgissent de temps à autres…

Pour moi le plus difficile est d’essayer de les rassurer alors que j’ai une vision plutôt pessimiste en ce qui concerne l’évolution de la pandémie.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir