Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ambassadeur - Bilan d'une première année à Jakarta

Par Lucie Pech | Publié le 26/11/2017 à 23:30 | Mis à jour le 26/11/2017 à 23:30
Photo : ©Mathilde D.
ambassadeur france indonesie jakarta berthonnet

Jean-Charles Berthonnet Ambassadeur de France en Indonésie à Timor-Est et auprès de l'ASEAN, en poste depuis octobre 2016 revient pour Lepetitjournal.com/jakarta sur sa première année en fonction à Jakarta.

 

Quel est votre bilan de cette 1ère année riche en visites officielles ?

En résumé je dirais “qu’on n’a pas chômé” ! En un an seulement nous avons eu la visite d’une délégation du MEDEF, celle du Ministre des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault et bien sûr la venue du Président de la République François Hollande. Ces rencontres donnent un réel coup de projecteur sur l’Indonésie et permettent une prise de conscience en France de la puissance de ce pays. Le dernier Président français à avoir foulé le sol indonésien était François Mitterand en 1986. Il est primordial que le dialogue entre nos deux pays se poursuivent au plus haut niveau car l’Indonésie est un partenaire stratégique avec lequel nous avons signé en 2011 un accord de coopération bilatérale portant notamment sur la sécurité, la lutte contre la radicalisation, la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement. 

Est-ce que ces visites ont eu un impact économique quantifiable ?
Lors de la visite de François Hollande des accords ont été ratifiés pour un montant total de 4 milliards d’euros dont 50% dans les énergie renouvelables. Des investissements sont déjà en cours de réalisation avec la construction d’une usine Michelin, l’arrivée de l’enseigne Décathlon et plus récemment la signature d’un contrat de fourniture des rails du nouveau métro de Jakarta par la société Colas. Des lettres d’intention ont aussi été signées qui nous l’espérons seront suivies prochainement de contrats fermes. C’est le cas par exemple du projet de vente d’appareils Airbus A400M, avions de transport militaire polyvalents qui doivent servir à des fins civiles pour faciliter la connexion entre les différentes îles. Enfin pour ce qui est des énergies renouvelables nous pouvons nous réjouir du dynamisme du groupe de travail créé pendant la visite de Jean-Marc Ayrault. Ce groupe a tout récemment rencontré Ignasius Jonan le Ministre indonésien de l’énergie pour s’entretenir des tarifs de l’énergie fixés par décret gouvernemental sachant que le coût de production des énergies renouvelables restent encore bien supérieur à celui du charbon notamment. Les négociations risquent d'être longues car le tarif de l'énergie en période électorale est un sujet sensible mais le dialogue est instauré et nous pouvons nous en féliciter.                     


De nouvelles rencontres au plus haut niveau sont-elles prévues en 2018 ?
Il est de mon devoir de maintenir un dialogue politique entre la France et l’Indonésie et en toute logique, c’est au tour du Président Jokowi de se rendre en visite officielle en France. Il faut reconnaitre que c’est un objectif ambitieux et assez difficile à réaliser surtout à l'approche des élections présidentielles où la priorité est donnée à la politique intérieure. Heureusement des rencontres se font en marge de réunions ou de sommets. Ainsi Jean-Yves Le Drian, Ministre français des affaires étrangères a pu s’entretenir avec son homologue indonésien Ibu Retno Marsudi alors qu’ils assistaient le 20 novembre dernier à la réunion de l’ASEM (Dialogue Asie-Europe) en Birmanie. Ils ont pu souligner les convergences de nos deux pays sur le plan diplomatique et leur volonté de collaboration dans la résolution de la crise des Rohingyas. 
J’ai bon espoir que des rencontres auront également lieu à l’occasion de la réunion des Institutions Bretton Woods qui se tiendra à Bali en octobre 2018 à laquelle sont conviés les ministres en charge des finances, de l’économie et du développement. 

Enfin y a-t-il des dossiers qui intéressent plus particulièrement les Français résidents en Indonésie ?
Nous avons dernièrement nommé un consul honoraire à Surabaya et envisageons de faire de même à Makassar. Il s’agit surtout d’assurer un relais auprès des ressortissants français installés ou de passage dans ces villes. Le consul honoraire a aussi un rôle pour le rayonnement économique de la France, il est un maillon indispensable au niveau local. 
Dans un tout autre domaine je voulais signaler que la France a participé cette année pour la 1ère fois après plus de 10 ans d’absence au WIC Charity Bazaar qui s’est tenu à Jakarta les 15 et 16 novembre afin de récolter des fonds pour des associations caritatives. 

ambassadeur france indonesie jakarta berthonnet
©Mathilde D.

 

Nous vous recommandons

Lucie pech

Lucie Pech

De Casablanca à Jakarta en passant par Alger, Istanbul, Phnom Penh, Colombo ou Nairobi, l’expatriation est ma 2e nature. Passionnée de voyages et de rencontres. J'aime partager mes découvertes sur notre gigantesque et trépidante ville de Jakarta
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Jakarta ?

ÉCHAPPÉE BELLE

Un week-end à Bandung : que faire ?

Surnommée « le petit Paris», Bandung, la capitale de la province de Java occidental, se démarque par son architecture de style Art Déco ainsi que par son climat relativement frais.

Vivre à Jakarta

ÉCHAPPÉE BELLE

Un week-end à Bandung : que faire ?

Surnommée « le petit Paris», Bandung, la capitale de la province de Java occidental, se démarque par son architecture de style Art Déco ainsi que par son climat relativement frais.

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?