Mercredi 12 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Téléphones portables : campagne nationale d’enregistrement obligatoire

Par Magnolia Blate | Publié le 23/01/2018 à 23:30 | Mis à jour le 23/01/2018 à 23:30
Photo : Déclaration obligatoire des cartes prépayées ©Magnolia.B
téléphone/portable/enregistrement/carte SIM/opérateur/indonésie

La lutte contre la cybercriminalité est devenue un enjeu essentiel pour endiguer nombre de fraudes ou d’actes criminels ; le gouvernement indonésien lance une grande campagne pour obliger les 360 millions d’utilisateurs de cartes SIM prépayées à enregistrer leur numéro de téléphone dans une basse de données nationale.

L’opacité des cartes SIM prépayées

L’Indonésie compte 261 millions d’habitants, mais, selon l’Association Indonésienne des Télécommunications Cellulaires (ATSI), il existerait plus de 360 millions de numéros actifs sur l’archipel. Certains utilisateurs  déclarent bien leur identité réelle auprès des opérateurs lors de l’achat de leur carte SIM, mais cette démarche est loin d’être généralisée en Indonésie. De fait, il est extrêmement difficile aujourd’hui, pour les différentes administrations et acteurs des télécommunications d’identifier assurément  l’identité d’un utilisateur. Or, selon l'agence numérique mondiale We Are Social, en janvier 2017, 98% des abonnés au téléphone portable étaient des clients par cartes prépayées.

carte prépayée/ déclaration/Cybercriminalité

Si certains noms farfelus comme James Bond, qui ont été déclarés prêtent à sourire, les enjeux d’une telle situation sont bien plus sérieux. Il s’agit par exemple de pouvoir faire face - selon l'Unité de Recherche sur les Crimes Spéciaux de la police de Jakarta - à des actions frauduleuses. Mais dans la pire des situations, il s’agit aussi de pouvoir lutter efficacement contre des menaces criminelles ou terroristes, auxquelles sont confrontées la plupart des pays dont la France.

Vers plus de transparence

Fort de ce constat, le Ministère de la communication et de l'information, en collaboration avec le Ministère de l'intérieur et les opérateurs téléphoniques, a lancé le 31 octobre 2017 cette opération d’enregistrement national obligatoire. Tous les utilisateurs ont jusqu’au 28 février 2018 pour  se rapprocher de leur opérateur téléphonique et effectuer cette démarche. Les nationaux doivent fournir leur numéros de carte d’identité et de carte famille. Quant aux étrangers résidant en Indonésie, ils ont l’obligation d’apporter leur passeport, permis de séjour temporaire (KITAS) ou permis de séjour permanent (KITAP) au centre de service de leur opérateur mobile et enregistrer leur numéro de téléphone.

Ketut Prihadi Kresna, commissaire indonésien à l'organisme de réglementation des télécommunications (BRTI) a rappelé le caractère obligatoire de cette procédure et informé que les téléphones des retardataires ou réfractaires seront bloqués par étapes pour finalement être désactivés au plus tard le 28 avril 2018.

Infos pratiques: Pensez à vous munir de vos passeports et Kitas. Une seule personne peut faire les déclarations pour tous les autres membres de la famille.

Quelques adresses de GraPARI Telkomsel:

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet