Plongée sous-marine – Les merveilles de la côte Est balinaise

Par Anaïs Amans | Publié le 14/02/2018 à 23:30 | Mis à jour le 18/08/2019 à 14:48
BALI plongée

À Bali, les endroits pour s’initier à la plongée sont nombreux, que ce soit à Padang Bay ou au large des petites îles de Nusa Lembongan et Penida. Mais le lieu le plus emblématique est sans conteste Amed, petit village de pêcheurs situé au nord-est de l’île qui abrite la fameuse épave du Liberty. Un temps fermé en raison du risque d’éruption du volcan Agung, il est de nouveau ouvert.

Amed/plage/bali/indonésie
Plage d'Amed

Quand on arrive à Amed, on est tout d’abord saisi par la beauté des lieux. Les collines verdoyantes épousent les plages de sables noires parsemées de bateaux de pêcheurs aux couleurs pastel. Les hôtels et guesthouses, même les plus abordables, sont souvent posés directement sur la plage. Idéal pour admirer les sublimes couchers de soleil sur le mont Agung, point culminant de Bali qui veille sur cette baie mais la fait aussi parfois trembler. Le temps semble s’être arrêté dans cet endroit particulièrement paisible, hormis de juillet à septembre. À ce moment-là, le petit port de pêche est submergé de touristes, essentiellement Français. N’oubliez pas de réserver un logement avant de vous y rendre, les hôtels sont pris d’assaut.

Poissons lions et requins pointe noire

Pour un baptême de plongée, la journée commence à 8h tapantes. Rendez-vous à l’école de plongée Bali Loisirs Dive où Léo nous attend. Français passionné des fonds marins, il vit à Bali depuis plusieurs mois. Après avoir vérifié que nous n’avons aucune contre-indication de santé et essayé nos combinaisons et chaussons, tout le matériel est chargé dans le pick-up. Nous roulons pendant 30 minutes au milieu de la nature luxuriante avant d’arriver à la plage de Tulamben, point de départ des baptêmes de plongée. On s’équipe pendant que Léo nous explique les règles de sécurité et comment utiliser le matériel, puis c’est la mise à l’eau. On répète les gestes de sécurité dans 2 mètres d’eau et c’est parti !

La beauté de ce qui nous entoure est à couper le souffle. Les coraux sont multicolores, on se fait dépasser par un poisson lion, aussi magnifique que venimeux avec ses nageoires rayées et volubiles. On aperçoit les tortues et les raies qui se prélassent tranquillement quelques mètres sous nous. Et parfois même un requin pointe noire, comme Victor. “Il faisait bien 1,70 m”, s’exclame le chanceux plutôt ravi qu’effrayé par cette rencontre inopinée. On fait une petite pause pour changer les bouteilles et reprendre des forces avant de partir à la découverte de l’épave du Liberty.

Plongée au coeur de l’histoire

Ce cargo américain de 120 mètres, réquisitionné par l’armée pendant la Seconde Guerre mondiale pour transporter des marchandises, a été touché par deux torpilles provenant d’un sous-marin japonais le 11 juin 1942, alors qu’il traversait le détroit de Lombok. Échoué sur la plage de Tulamben, il y reste jusqu’en 1963, date à laquelle le séisme qui provoqua l’éruption du Mont Agung le fait glisser vers l’océan. Depuis, il y gît entre 5 et 28 mètres de fond, couché sur le flanc droit. On distingue le gouvernail et l’un des canons parmi les poissons chirurgiens et autres poissons clowns aux couleurs éclatantes. “C’est génial de s’initier à la plongée à Bali mais le risque, c’est d’être un peu déçu quand on plonge ailleurs. « Les fonds marins sont vraiment magnifiques ici », souligne Cécile qui a déjà plusieurs dizaines de plongées à son actif, essentiellement à Bali. On veut bien la croire tant nous sortons subjugué de cette expérience fantastique !

 

Infos pratiques :

Comptez 75 pour un baptême qui comporte deux plongées.

Pour plonger avec Bali Loisirs Dive :

Tél : 0363 4301518

Adresse : BLD 1, Ketut Natih Street, Amed, Karangasem, Bali, 80852

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le même sujet
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Maria mer 21/02/2018 - 04:21

La photo qui illustre une plage de sable blanc et Agung au large n'est pas Amed. Mais les iles en face.

Répondre
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale