Jakarta - FabsterStage dépoussière les clichés du jazz ce 29 mars

Par Marie Pinot Liebert | Publié le 28/03/2022 à 21:30 | Mis à jour le 28/03/2022 à 21:30
Trompette et tasse de café au FabsterBrew de Kemang

Evènement ce 29 mars : FabsterStage présente  "Gamelan Sunda meets Jazz Keys", où quand le gamelan rencontre le monde du jazz... Une rencontre impromptue entre deux mondes aux sons et résonances différentes. 

 

Let’s Jazz ! Voici la promesse de FabsterStage, un bar confidentiel mais non moins réputé, situé en plein Kemang. Comment un belge s’est retrouvé à lancer un club de jazz pointu à Jakarta ? C’est l’histoire de Fabien qui nous raconte sa collaboration avec les artistes locaux pour promouvoir et soutenir la musique qui le passionne.

 

Pourquoi la musique jazz ?

Je suis passionné de jazz depuis toujours. Quand j’habitais en Belgique, je faisais 3 à 4 concerts par semaine. Ça allait du petit café en bas de chez moi, aux clubs dédiés en passant par les grandes salles. La musique était partout ! En arrivant ici, le choix était très réduit, il y avait un gros festival par an et un club à bloc. J'ai donc choisi d’emmener le jazz dans mon salon et de produire moi-même la musique que j’aime.

En Indonésie, le jazz a aussi la réputation d’être une musique d’élite ou pour une population de seniors. J’ai voulu dépoussiérer ce cliché et, aujourd’hui, le pari est remporté car la moyenne d’âge de ma clientèle est de 25 ans.

Qu’est-ce qui vous a amené en Indonésie ?

Originaire de Belgique, je suis arrivé une première fois en Indonésie en 1993. J’y ai passé un mois de vacances pour rejoindre mon père qui travaillait sur un projet d’électrification rurale. Entre 1995 à 1998, j’y suis revenu plusieurs fois, en tant que salarié, pour travailler sur le projet mené par mon père. C’est comme cela que j’ai pu découvrir l’Indonésie et partir en mission en Sulawesi, au sud de Bali ou à Kupang. De retour en Europe, j’ai mené des études d’ingénieur du son car j’avais toujours en tête de réussir à faire de ma passion un métier.

En 2000, je déménage officiellement à Jakarta. A cette époque, pour gagner ma vie, j’offrais des services de graphisme et de création de sites internet à des entreprises ou des commerces. J’ai même travaillé en tant que maquettiste pour un magazine, Jakarta24, ainsi que pour des clients basés à Paris.

De 2014 à 2017, je repasse par la Belgique mais je reviens avec la ferme intention de monter un nouveau projet. Le concept initial de m’associer avec un chef pour créer un lieu autour de la cuisine et de la musique est tombé à l’eau. Nous avions déjà trouvé l’endroit et je me retrouve donc avec une grande maison à Cilandak. Je me forme au métier de barista et je décide d’ouvrir un coffee shop dans mon garage. Avec quelques décorations, et un café de qualité, le shop devient une référence dans le quartier. Mais, j’avais toujours l’idée de faire quelque chose en rapport avec la musique et c’est ce qui allait écrire la suite l’histoire…

 

Scène du FabsterStage, club de jazz à Kemang

 

Comment avez-vous créé FabsterStage ?

A l’époque où j’avais cette grande maison transformée en coffee shop, j’ai découvert Sofar Sound, un concept de concerts organisés dans le monde entier dans des lieux insolites. J’ai contacté l’équipe de Jakarta et nous organisons ensemble leur événement de juillet 2019. Nous rassemblons un public de 130 personnes, ce succès me donne des ailes et j’adapte mon petit coffeeshop à la musique que j’aime : le jazz. Au début, c’était très sommaire : une sono empruntée, quelques spots, une scène et des tapis au sol pour l’ambiance… Mais le public était au rendez-vous et nous avons réalisé 10 concerts sur ce modèle. Cela nous a permis de faire le buzz et de créer un portefeuille d’artistes.

Ensuite, nous avons décidé de chercher un endroit plus approprié pour recevoir le public et nous avons trouvé la maison actuelle de Kemang. Nous sommes chanceux car nos voisins ont une école de musique et ils apprécient ce que nous faisons. Après plusieurs mois de travaux pour transformer une habitation classique en véritable club de jazz, l’ouverture officielle du coffee shop FabsterBrew s’est faite en septembre 2020. Le premier concert officiel de la partie “club de jazz”, maintenant appelée FabsterStage, a eu lieu en novembre de la même année.

Comment sélectionnez-vous les artistes qui se produisent chez vous ?

Les musiciens que nous programmons viennent de plusieurs canaux. Il y a ceux que j’ai connus en allant à des concerts ou qui m’ont été recommandés grâce à mon réseau. J’ai également passé beaucoup de temps sur internet à découvrir de nouveaux talents.

En parallèle, l'école de musique voisine nous a permis de faire une rencontre déterminante en la personne de Nial Djuliarso, un excellent pianiste qui a étudié la musique dans les meilleures écoles aux USA et qui est devenu rapidement le pianiste maison. Depuis, il nous aide aussi à dénicher des musiciens.

Il y a même des groupes qui naissent grâce à FabsterStage et qui continuent à jouer ici. C’est le cas d’East Side Jazz Initiative, un groupe de musiciens mené par le fameux pianiste dont je viens de vous parler : Nial Djuliarso. Et de deux frères de Bali, les JMB, qui jouaient avec leurs parents et qui ont maintenant monté leur propre groupe avec d’autres acolytes.

Enfin, en-dehors de la programmation classique, nous avons d’autres projets en cours notamment avec l'université UPH-Conservatory of Music de Tangerang et son département jazz. Nous avons créé un partenariat avec cette école et les étudiants se produisent chez nous dans le cadre de leur stage de fin d’études.

 

Artistes indonésiens de la scène du FabsterStage

 

Comment voyez-vous l’avenir ?

Depuis le début de l’aventure, mon plus grand rêve est de faire venir des musiciens étrangers. Faire jouer ensemble les références locales avec de grands noms du monde entier permettrait de créer une véritable synergie et un mélange unique. J’ai bon espoir que cela soit possible prochainement.

La seconde étape est d’enregistrer nos concerts et de les sortir en vinyls pour créer, par exemple, la compilation de l’année FabsterStage.

Pour conclure, nous avons besoin de vous pour continuer à exister, venez nombreux car nous avons encore plein de projets !

 

FabsterBrew, le Coffee Shop - FabsterStage, le Club de Jazz

Ouverture : Du lundi au dimanche, de 10h à minuit

Adresse : Jl. Kemang Timur No.89b, RW.3, Kemang, Bangka, Kec. Mampang Prpt., Jakarta, Daerah Khusus Ibukota Jakarta 12730

A suivre sur Facebook : FabsterBrew et FabsterStage

A suivre sur Instagram : FabsterBrew et FabsterStage

ou sur leur chaine YouTube

Tel : 0878-6484-8488

Ouverture : Lundi au dimanche de 10h à minuit

 

Marie Pinot Liebert

Marie Pinot Liebert

Experte en communication et gestion de projet, arrivée à Jakarta fin 2020 après une première expatriation aux EAU. Curieuse de découvrir l’Indonésie et de partager mes découvertes avec vous.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale