Colère du corps médical suite au meurtre d’un médecin à Konya

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 06/07/2022 à 19:03 | Mis à jour le 06/07/2022 à 19:58
hopital vide grève Turquie

Le meurtre d’un médecin à l’hôpital de Konya ce mercredi 6 juillet a provoqué l’émoi dans tout le pays, entraînant une vague de protestations sur les réseaux sociaux.

#GörmüyormusunFahrettinKoca (ne vois-tu pas Fahrettin Koca), #FahrettinKocaistifa (Fahrettin Koca démission) étaient les hashtags les plus relayés ce mercredi après-midi sur Twitter, appelant le ministre turc de la Santé à démissionner, et le gouvernement à un sursaut pour la sécurité du personnel de Santé, suite à la tragédie qui s’est déroulée à l’hôpital (Sehir Hastanesi) de Konya.

C’est après avoir tiré sur le cardiologue Ekrem Karakaya avec un pistolet que l’assaillant, qui était agent de sécurité dans un autre hôpital, a retourné l’arme contre lui ; il est décédé par la suite. Selon les premiers éléments de l’enquête, le meurtrier reprochait au cardiologue d’être responsable de la mort de sa mère le mois dernier. 

Suite à ce drame, le personnel de l’hôpital s’est retrouvé devant le bâtiment pour manifester son désarroi et son indignation.

Grève des médecins turcs les 7 et 8 juillet

Mercredi en fin d’après-midi, l’Union des médecins turcs (TBB) a annoncé une grève "contre la violence" de deux jours, les jeudi 7 et vendredi 8 juillet.

 

 

> Cliquez ICI pour lire le communiqué de l’Union des médecins turcs (en turc)

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale