Samedi 23 janvier 2021

Premiers pas en 2021 : Istanbul confiné et touristes choyés

Par Laure Sabatier | Publié le 06/01/2021 à 03:40 | Mis à jour le 06/01/2021 à 17:55
Photo : Eminönü
Istanbul 2021 covid-19 couvre-feu

Depuis le 1er décembre dernier, les Stambouliotes sont contraints de rester chez eux pendant les week-ends, et après 21 heures en semaine. Si ce confinement est devenu habituel dans de nombreux pays, il a la particularité de ne pas s’appliquer aux touristes en Turquie. 

Au vide des rues de la ville répond donc l’animation des sites historiques d’Eminönü et de ses environs restés ouverts pour accueillir les voyageurs intrépides que la crise sanitaire n’aura pas effrayés. 

Lepetitjournal.com d’Istanbul vous propose une promenade dans l’Istanbul du premier week-end de l’année, entre ville fantôme et réminiscence d’un tourisme du temps d’avant. 

 

Notre petit tour commence au centre de Besiktas, dans les allées du marché ("Pazar"). Fermé depuis décembre, seules les palettes rappellent aux quelques passants l’animation marchande qui s’empare habituellement de ce lieu le samedi matin.

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Le marché de Besiktas

 

Généralement fréquenté par la jeunesse huppée d’Istanbul qui s’y retrouve en terrasse, le quartier de Karaköy est comme endormi sous un soleil dont seuls les chats semblent pouvoir profiter. 

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Karaköy

 

Un peu plus loin, en se rapprochant du Bosphore, l’heure est au déjeuner proposé "à emporter" dans les restaurants alentour dont les tables sont closes depuis plus d’un mois.

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Karaköy

 

Le pont de Galata est connu pour ses restaurants sur l’eau et ses pêcheurs. Si les premiers sont fermés, les seconds se réfugient à l’étage du dessous pour continuer malgré tout à pêcher. 

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Pont de Galata

 

“Je viens tous les ans à Istanbul en hiver, donc cette année malgré la Covid-19 je suis encore là !” Le sourire aux lèvres et le crâne fraichement opéré, Mohammed est en visite à Istanbul pour dix jours. Habitué de la ville, il est venu de Marseille sans encombre pour passer des vacances avec son amie Sara. S’ils ont pu visiter les principaux sites touristiques, les deux amis regrettent quand même le peu d’animation de la ville, notamment après avoir passé la soirée du Nouvel An enfermés dans la chambre d’un hôtel minutieusement surveillé par la police pour éviter tout rassemblement. 

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Eminönü

 

Progressivement, les quelques magasins ouverts à l’entrée du bazar égyptien d’Eminönü laissent place à un océan de stores gris aux allures de décor de cinéma. Quelques chats, un groupe de touristes et deux-trois vendeurs téméraires ont pris la place des 20 000 personnes travaillant habituellement dans un quartier qui peut normalement accueillir jusqu’à 500 000 visiteurs par jour. 

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Eminönü

 

“Les sites historiques sont restés ouverts, donc on a encore un peu de monde, mais c’est peu, ce n’est vraiment pas beaucoup”, déplore Ismet dans son agence de voyages proche d’Aya Sofia. Très impacté par la chute de 70% du secteur touristique en Turquie pour l’année 2020, il se réjouit de l’augmentation de l’arrivée de visiteurs russes, qui représentent quasiment l’unique population aux abords de l’esplanade de Sultan Ahmet. Dans un élan de liberté, certains d’entre eux profitent même d’un repas servi à table dans les restaurants du quartier, bien loin de l’ambiance du reste de la ville.

Au milieu de cet îlot improbable, Ismet regarde 2021 avec espoir, garantissant avec malice la reprise à 100% de l’activité touristique à la fin de la pandémie…

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Esplanade de Sultan Ahmet

 

Istanbul 2021 photos covid-19 couvre-feu

Sainte-Sophie

 

Nous vous recommandons

Laure Sabatier

Laure Sabatier

Diplômée en Lettres Modernes et en Sciences Politiques, Laure étudie le Droit à Sciences Po Paris depuis Istanbul, ville dont elle est tombée sous le charme dès son arrivée en juillet 2020.
7 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

AVO7 jeu 07/01/2021 - 11:21

Ville magnifique et magique comme il est dit mais aussi ville dangereuse à cause des pickpockets et des chauffeurs de taxis, la dernière fois où j'y suis allé, il y a huit ans je me suis fait voler trois fois en douze jours ce qui ne m'est arrivé nulle part ailleurs. Prévoyez au moins deux semaines juste pour voir l'essentiel

Répondre
Commentaire avatar

Yamina jeu 07/01/2021 - 08:18

On vient de rentrer d'Istanbul, une ville magique. Bizarre de ne voir que des touristes quasiment ce week-end du 31... Séjour vraiment génial, sécurité +++, accueil chaleureux, une destination que je recommande à tous ! Topkapi Palace est fabuleux, sainte Sophie exceptionnelle, la mosquée bleue en pleine rénovation donc on ne voit pas toute sa splendeur mais ces travaux sont nécessaires, le musée de l'islam vaut aussi la peine pour ses anciens livres et reliques du Prophète Mohamed, SAW, la tour de Galata et son panorama exceptionnel, les bazars... N'hésitez pas à lever la tête en vous baladant, mangez un sandwich au poisson grillé en bas du pont de Galata. On s'y est senti en sécurité totale, même par rapport au covid, merci au gouvernement d'avoir laissé ces musées ouverts, les visiteurs ont joué le jeu dans leur grande majorité. Certains restaurants Bad boys aussi accueillaient du public dans le respect des distances..je ne comprends vraiment pas les fermetures en France.. beaucoup de Russes, français aussi, émirati, libanais, koweïtiens. Le tourisme perdure au moins un peu et évite davantage de faillites. A bientôt Istanbul, j'espère que tes cafés seront bientôt rouverts !

Répondre
Commentaire avatar

Laurent jeu 14/01/2021 - 21:58

Bonjour, Nous devons nous rendre en Turquie en mars prochain pour une durée de 5 jours, vos commentaires me rassurent... Comment avez vous fait pour le test PCR Covid obligatoire pour le retour ? Les laboratoires sont facilement accessibles pour les touristes de passage ? Il est nécessaire également d'avoir un code HES ? Est-il facile de l'obtenir ? Merci d'avance pour vos réponses. L

Répondre
Commentaire avatar

Fafa mer 06/01/2021 - 18:56

Je suis partie à Bodrum cet été août 2020 et istanbul en décembre 2020, et j'ai trouvée ce pays magnifique, avec ses rues piétonnes et ses architectures magnifiques, la mosquée Sainte Sophie et la mosquée 🕌 bleue un délices, et le Palais topkapi a visité ainsi que le harem a sulthanamet, ils ont des restaurants hauts gammes à des prix du fast food de France, et des bazars magnifiques surtout le bazars égyptiens ont se croirait dans les comptes des milles et une nuit, la Turquie est un pays magnifique !!!! Et la mer est splendide !!!! Et vous avez le métro le tramway les bus 🚌 pour vous déplacer, au pire les taxis mais je préférais les 1ère solutions car vous êtes avec le peuple turcs !!! J'ai passée de superbes vacances avec beaucoup de rencontres !!!!

Répondre
Commentaire avatar

tonton turc mer 06/01/2021 - 16:19

Merci pour ces vues d'Istanbul, même confiné! Moi qui y ai vécu 15 ans (il y a 36 ans!) vous m'avez offert un beau retour en arrière revigorant! (Je suis aussi confiné en ce moment dans ma maison de retraite). J'ai travaillé à St Michel, à St Joseph, au Consulat, à Fatih Halkevi (qui n'existe plus!) et j'ai participé à la création de Yabancı Diller Yüksek Okulu à l'université de Beyazıt, où j'ai travaillé 10 ans, à deux pas du Kapalı Çarsı; combien de fois j'y retour en rêve! Bin bir mersi et bonne continuation de séjour à Istanbul! Jean-Louis Simon à Besançon simojalwi@yahoo.fr

Répondre
Voir plus de réactions