Samedi 29 janvier 2022
TEST: 2262

GEZI – Punition insolite pour le policier qui avait aspergé de gaz la “femme en rouge”

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 11/06/2015 à 22:01 | Mis à jour le 06/01/2018 à 15:19

Le policier qui, le 29 mai 2103, avait aspergé de gaz lacrymogène la “femme en rouge” – devenue un symbole de résistance lors des évènements de Gezi – a été condamné mercredi à une peine plutôt inhabituelle, rapporte le quotidien Radikal. Un tribunal d'Istanbul a condamné ce policier à vingt mois de prison pour “coups et blessures volontaires” et “faute professionnelle”, une peine dont l'agent sera toutefois dispensé pour bonne conduite lors du procès. Il devra en revanche planter 600 arbres et veiller à leur bonne croissance pendant une période de six mois.

L'officier avait aspergé de gaz lacrymogène les visages de plusieurs manifestants parmi lesquels se trouvait Ceyda Sungur – plus connue sous le surnom de “femme en rouge” – qui enseigne actuellement au département d'architecture de l'Université technique d'Istanbul. La photographie de cette femme avait fait le tour des réseaux sociaux à l'époque.

Les protestations de Gezi avaient débuté fin mai 2013, à Istanbul, pour empêcher la destruction d'un parc où le gouvernement de Recep Tayyip Erdoğan prévoyait d'ériger une réplique d'anciennes casernes ottomanes. Les premières manifestations s'étaient heurtées à la violence de la réponse policière et s'étaient propagées, en l'espace de quelques jours, à la quasi-totalité des provinces du pays. Au moins huit personnes ont perdu la vie, plus de 8.000 ont été blessées et des milliers ont été arrêtées.

Shadia Darhouche (www.lepetitjournal.com/Istanbul) vendredi 12 juin 2015

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir