Çıplak köyü n’est pas un village de nudistes !

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 08/09/2020 à 03:10 | Mis à jour le 08/09/2020 à 13:32
Çıplak köyü nudisme

Çıplak, un village au nom insolite de 350 habitants, situé à 30 km de Çanakkale, est victime d’une ambiguïté due à son nom qui signifie "nu". Il attire régulièrement… des nudistes ! Et parfois les réseaux sociaux s’en mêlent…

Situé sur la route des ruines de Troie souvent visitées par les touristes, le village, dont l’histoire remonte au 16ème siècle, doit son nom à Garip Dede, un vieil homme, ruiné (çıplak), qui y habitait il y a 500 ou 600 ans. 

Çıplak köyü

 

Certains visiteurs, croyant trouver là un camp de nudistes, viennent en groupe et dévêtus se faire photographier devant le panneau à l’entrée du village… puis postent leurs photos sur les réseaux sociaux, ce que les habitants de Çıplak n’apprécient guère ! La photo d’un camp de nudistes italien a même circulé avec en légende la fausse indication du village turc. Cela a donné lieu à de vives protestations de la part des habitants du village. 

Çıplak köyü

Pas question, pour autant, de souhaiter en changer le nom. Le Muhtar (responsable du village), Ufuk Göçoğlu, déclare que les habitants sont fiers de leur village, qu’ils n’ont rien à voir avec les nudistes, et que par ailleurs ils se félicitent de réaliser de beaux projets éducatifs, spécialement pour les jeunes et les femmes. Le village de Çıplak accueille une fête de la charité chaque année au mois d’avril à la mémoire du vieil homme Garip Dede.

Dans le cadre de "l'année de Troie", en 2018,  l’OPET,  qui soutient la préservation de l'histoire de la région, avait transformé Tevfikiye, le village voisin, en "archéo-village". 

Et, pour Çıplak, l’OPET vient maintenant de créer le concept d’"ethno-village". Le responsable des fouilles archéologiques de Troie, le professeur Rüstem Aslan, précise que ce projet complétera celui de Musée de la culture de Troie et celui de l’archéo-village de Tevfikiye.

Çıplak est intéressant pour ses vestiges ottomans : la tombe de Garip Dede, une fontaine et des maisons anciennes. L’OPET prévoit ainsi toutes sortes de transformations pour améliorer le village, et notamment de donner le nom de Çıplak yolu (route nue) à celle qui conduit au centre de Çıplak.

Sur le même sujet
lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale