Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un "like" de l'ambassade américaine provoque la colère d'Ankara

Par Pauline Robert | Publié le 07/10/2019 à 04:52 | Mis à jour le 07/10/2019 à 05:19
etats-unis usa turquie twitter like feto gulen tweet ambassade

L’ambassade des Etats-Unis en Turquie sommée de s'expliquer pour avoir "liké", samedi, le tweet d’un présumé membre de la confrérie Fethullah Gülen concernant la santé du leader du MHP Devlet Bahceli.

Une simple erreur de manipulation. Telle est la ligne de défense adoptée par l'ambassade des Etats-Unis en Turquie pour avoir « liké » un tweet, publié samedi, disant que les « Turcs devaient s'habituer à une ère politique sans Devlet Bahceli », le leader du MHP récemment hospitalisé. L'embarras est d'autant plus palpable du côté des autorités américaines que ce « post » a été rédigé par le journaliste Ergun Babahan, qui a fui la Turquie après la tentative de coup d'Etat du 15 juillet 2016 en raison de son appartenance supposée à la confrérie Fethullah Gulen.

« Explications claires et nettes »

Dès samedi soir, l'ambassade des Etats-Unis s'est fendu d'un tweet d'excuse et a assuré avoir « liké » par erreur. Une mise au point qui ne semble pas avoir pleinement satisfait Ankara. Hier, le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé avoir convoqué le chargé d'affaires américain à Ankara « afin de donner des explications claires et nettes ».

Face à Mevlut Cavusoglu, Jeffrey a de nouveau plaidé l'erreur de manipulation. Dans la foulée, l'ambassade américaine a réitéré son mea culpa : « Nous nous excusons pour l'erreur survenue hier sur notre compte Twitter. Nous ne nous associons pas à Ergun Babahan et nous ne souscrivons ni ne partageons le contenu de son tweet. »

L’incident n'est visiblement pas clos pour autant. Le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a demandé l’ouverture d’une enquête. Même son de cloche du côté du porte-parole de l’AKP, Ömer Celik, qui a en outre dénoncé une « affreuse intervention [les] affaires internes [turques]».

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir