Lundi 16 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Saluts militaires : Erdogan dénonce la « discrimination » de l’UEFA

Par Jeanne Leblond | Publié le 07/11/2019 à 23:54 | Mis à jour le 08/11/2019 à 00:03
saluts militaires france turquie football equipe uefa erdogan sanction

Après les saluts militaires effectués par les joueurs turcs lors des matchs contre la France et l’Albanie, l’UEFA a lancé une enquête pour « provocation politique ». Le président Recep Tayyip Erdogan dénonce une « attitude discriminatoire ».

Recep Tayyip Erdogan a dénoncé, hier, le lancement par l’UEFA (Union des associations européennes de football) d’une enquête disciplinaire pour « provocation politique » suite aux saluts militaires effectués par les joueurs de l’équipe de football de Turquie le mois dernier lors de deux matchs qualificatifs pour la Coupe d’Europe. Une décision que le Président turc juge discriminatoire. « Les athlètes qui représentent notre pays à l'étranger sont victimes d'une campagne de lynchage depuis le début de l'opération. […] Nous rejetons l'attitude discriminatoire, injuste et politique à l'encontre de notre équipe nationale et nos clubs », s’est-il indigné. Et de rappeler, s’adressant à l’instance dirigeante du football européen : « Quand l'un des athlètes de Macron fait ce geste devant lui, vous ne lui imposez aucune sanction ? »

Une référence à une photo où l’on voit l’attaquant français effectuer un salut militaire en direction d’Emmanuel Macron lors de la cérémonie de remise du trophée de la Coupe du monde 2018, remportée par la France. Une autre photo circulant sur Internet montre le joueur du FC Barcelone effectuer ce même geste au moment de recevoir la Légion d’honneur des mains du Président français, en juin dernier.

Sanctions

En signe de soutien aux militaires engagés sur le front syrien afin d’y déloger les forces kurdes des YPG, les footballeurs turcs avaient exécuté des saluts militaires lors des rencontres disputées le mois dernier contre l’Albanie et la France. Un geste politique qui avait suscité de nombreuses critiques au sein de la classe politique françaises. Quelques heures après la fin du match, la ministre des Sports Roxana Maracineanu avait appelé l’UEFA à prendre « une sanction exemplaire ». Selon le règlement, qui proscrit les références à la politique ou à la religion, les joueurs fautifs pourraient recevoir une amende et le point du match nul décroché par l’équipe de Turquie sur la pelouse du stade de France pourrait lui être retiré.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Dubaï Appercu
TROPHÉES AFRIQUE MOYEN ORIENT

Gwénola Cadot, lauréate du Trophée Education

Gwénola Cadot c’est l’exemple même de l’expatriée qui ne se contente pas de suivre son conjoint, mais qui met au contraire à profit les défis de l’expatriation pour se réinventer sans crainte, apprend