Hausse des prix : des quotas sur la vente de certains produits à Istanbul

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 13/12/2021 à 01:00 | Mis à jour le 13/12/2021 à 19:59
magasin supermarché turquie

Mi-novembre, en raison de risques de pénurie de certains produits, des magasins avaient imposé des quotas sur les ventes de produits comme le sucre, l’huile de tournesol, le café. Aujourd’hui, la mise en place de quotas ne serait pas liée au risque de pénurie, mais à la constitution de "stocks" par les propriétaires de magasins, dans l’attente d’une augmentation des prix.

Selon une information rapportée par l’agence DHA, certaines chaînes de magasins d'Istanbul vendraient des produits de manière limitée. Ces magasins, qui font du "stockage caché", freinent les ventes de produits alimentaires de base, comme le lait notamment, dans l’attente d’une augmentation des prix.

C’est ainsi qu’il semblerait que de nombreux magasins refusent de vendre plus de deux briques de lait à une même personne, ce qui est également fréquent pour l'huile de tournesol.

La semaine dernière, cette pratique a par exemple été rapportée concernant des quotas sur la vente de cigarettes, dans l’attente de la nouvelle augmentation des prix du tabac.

Côté commerçants, on se défend en arguant que l'objectif est de vendre des produits à tous les clients, de façon à ce que personne ne soit lésé.  

Murat Bal, le responsable de l'Association pour la protection des consommateurs (TÜKODER), indique avoir reçu de nombreuses plaintes cette dernière semaine, et précise que les citoyens peuvent informer les autorités de ces limitations, notamment via le ministère du commerce ou une nouvelle plateforme de l’administration fiscale, afin de faire cesser ces pratiques.

Ce lundi 13 décembre, une proposition de loi a été présentée au Parlement turc, pour condamner à de lourdes amendes (de 50 000 TL à 2 millions de TL) les supermarchés "opportunistes" qui se livrent à de telles pratiques. 

Augmentation fulgurante des prix

C’est une pluie d’augmentations sur tous les produits de base que l’on observe depuis plusieurs mois en Turquie. L’essence (15 augmentations en 2 mois), le pain, le simit, l’huile, le sucre, le lait, le beurre, le papier toilette, en passant par le gaz naturel et l’électricité, rien n’y échappe. Certains produits font même l’objet de plusieurs augmentations mensuelles.

Au mois de novembre, l'inflation annuelle officielle était annoncée à 21,3 % par le TÜIK (Institut turc des statistiques), chiffre certes élevé mais considéré comme largement sous-estimé par de nombreux économistes et politiques.

Si vous souhaitez suivre les augmentations de prix sur les produits de base en Turquie, le compte Twitter "Zam günlügü" en informe au quotidien.

 

Turquie prix augmentation

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale