Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

De "Turkey" à "Türkiye" : la Turquie veut changer de nom

Turkey Türkiye drapeauTurkey Türkiye drapeau
Écrit par Albane Akyüz
Publié le 30 janvier 2022, mis à jour le 10 janvier 2024

Les autorités turques ont récemment décidé de changer le nom de "Turkey" pour "Türkiye", afin de redorer l’image et la crédibilité du pays à l’international, et d’éviter toute confusion avec l’incontournable volaille des repas de Thanksgiving et de Noël…

Début décembre, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a signé une circulaire, indiquant que le nom "Turkey", internationalement reconnu, serait désormais "Türkiye", enjoignant les exportateurs à modifier les étiquettes des produits "made in Turkey" en "made in Türkiye". "Türkiye" n’étant autre que le nom du pays dans sa propre langue. 

 

 

Dans cette circulaire, on peut lire : "Le terme ‘Türkiye’ représente et exprime au mieux la culture, la civilisation et les valeurs de notre nation".

Par ailleurs, le document exige que le nouveau terme soit utilisé dans toute correspondance officielle.

La page en français du site internet du ministère des Affaires étrangères turc indique déjà "République de Türkiye".

 

page d’accueil du MAE turc : République de Türkiye
Copie d'écran de la page d’accueil du ministère des Affaires étrangères turc

 

Le 13 janvier, Fahrettin Altun, le responsable de la communication de la présidence turque, a fait la promotion sur Twitter de "Türkiye" via un spot "hello Türkiye".

 

 

Ce changement de nom, en réalité, ne fait pas l’objet d’un débat récent : il y a deux ans déjà, l'Assemblée des exportateurs turcs (TİM) avait annoncé qu'elle utiliserait "Made in Türkiye" sur ses étiquettes, dans le but de normaliser l'image de marque et l'identité des entreprises turques sur la scène internationale. 

Mi-janvier 2022, la Turquie aurait demandé l’accord de l’ONU pour la modification officielle de son nom. Selon un haut responsable turc, cité par le Middle East Eye, si en principe, un pays peut changer son nom avec une notification formelle auprès de l’organisation, la lettre "ü", qui n'est pas présente dans l'alphabet latin, pourrait cependant présenter un problème côté onusien.

Les précédents : des changements de noms plus ou moins "aboutis"

En 1989, le Myanmar (Birmanie) avait indiqué la modification de son nom anglais "Burma" en "Myanmar", le terme "burma" ayant une connotation coloniale. Mais il est fréquent encore aujourd’hui d’entendre parler de "Birmanie".

Depuis le 1er janvier 2020, "Holland" a été banni au profit de "Netherlands" (Pays-bas en français). Car en réalité, le nom "Hollande" ne désigne que deux des 12 provinces du pays : la Hollande-Septentrionale (où se trouve la capitale Amsterdam), et la Hollande-Méridionale (qui accueille Rotterdam et La Haye). Ce sont ces deux provinces qui forment la région connue sous le nom de "Hollande".

On peut aussi citer l’exemple de la Macédoine devenue Macédoine du Nord en 2019, ou même de l’Iran actuel, appelé “Perse” jusqu’en 1935.

Au placard, donc, les jeux de mots ! Au revoir Turkey, Turquie, Turkei, Turquia… Bonjour "Türkiye". Reste à voir si ce nouveau nom connaîtra, dans la pratique, l’usage espéré par les autorités du pays. 

 

Albane Akyüz
Publié le 30 janvier 2022, mis à jour le 10 janvier 2024

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024