Lundi 27 septembre 2021
TEST: 2262

Le site antique d’Assos fermé pour réhabilitation

Par Samuel Lagrue | Publié le 06/05/2021 à 03:10 | Mis à jour le 06/05/2021 à 03:10
Photo : Le port d'Assos, @Nathalie Ritzmann
Le port d'Assos en Turquie

Le site archéologique d’Assos, situé dans la province de Çanakkale, a fermé mardi 27 avril pour une durée de 500 jours. Les travaux visent à réhabiliter le lieu après que plusieurs éboulements ont endommagé la route menant au port.

 

Le site d'Assos Turquie

 

Aux abords du village de Behramkale, la cité antique s’élève à 235 m au-dessus de la mer Égée. Pour des raisons de sécurité, les autorités turques en ont bloqué les accès. Les chutes de roche sont naturelles, les tremblements de terre étant fréquents dans la région. Le but du projet de réhabilitation est de protéger la falaise afin d’éviter les éboulements qui pourraient s’avérer dangereux pour les locaux et les voyageurs. Le site est grandement prisé des touristes puisqu’il offre un cadre naturel et historique homérique.

 

Le site d'Assos Turquie

 

Le site d'Assos Turquie

 

L’acropole, qui surplombe le sommet de la cité, accueille l’élément phare des ruines : les vestiges d’un temple dédié à Athéna. Les colonnes composant son architecture sont d’ordre dorique - l’ordre le plus “sobre” de la Grèce antique -, et leur présence est unique en Anatolie. Au sud de l’agora, le théâtre hellénique est bâti sur la pente rocheuse et offre une vue panoramique sur le bleu de la mer Égée. Le site, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2017, est aussi connu pour avoir été l’un des ports les plus importants de la région pendant l’antiquité.

La gloire d’antan

Centre culturel et commercial, le site possède un vaste passé antique. Selon l’UNESCO, les lieux ont premièrement été colonisés à l’âge du bronze et au VIe siècle av. J.-C ; Assos a été fondée par les habitants de l’île de Lesbos, les Méthymniens. Au VIème siècle av. J.-C, elle faisait partie des états grecs soumis à la Lydie mais est passée sous contrôle perse à plusieurs reprises.

L’apogée de sa gloire se situe vers le IVe siècle av. J.-C. En 350 avant notre ère, Hermias, ancien élève de Platon, prit le contrôle de la ville. Il invita un certain nombre de penseurs et spécialistes des sciences naturelles à séjourner dans la cité, dont Aristote. Le philosophe s’installa trois ans dans la ville à partir de -347 et y fonda une école de philosophie. La cité repassa ensuite sous domination perse, puis fut libérée par Alexandre le Grand. Soumise à la dynastie séleucide à la mort du conquérant, elle fut ensuite annexée par le royaume de Pergame. En -133, la ville tomba définitivement sous le joug romain et son influence dans la région, bien que déclinante, se prolongea jusqu’à l’époque byzantine.

 

Le site d'Assos Turquie
@ Nathalie Ritzmann

 

Nous vous recommandons
Samuel Lagrue Istanbul

Samuel Lagrue

Passionné d’histoire, de création et d’expression artistique, Samuel étudie cette année à l'Université Galatasaray d'Istanbul.
0 Commentaire (s) Réagir