Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPOSITION – Sublimes kilims à Istanbul

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 22/03/2018 à 19:00 | Mis à jour le 27/03/2018 à 08:38
Photo : De gauche à droite: Yann de Lansalut, proviseur de NDS, Bertrand Buchwalter, consul général de France à Istanbul et Ahmet Diler (©NR)
exposition kilims notre dame de sion

Le lycée Notre-Dame de Sion a inauguré le 15 mars en présence de Bertrand Buchwalter, consul général de France à Istanbul, sa nouvelle exposition consacrée à la symbolique des kilims, organisée en partenariat avec Ahmet Diler et Marc-Antoine Gallice, co-auteurs du livre du même nom, ainsi que les éditeurs "Bleu autour" en France et "Alfa" en Turquie. 

Cet événement, préparé par Aylin Koçunian et Ece Sutra, commissaires de cette exposition, permet d’admirer plus d’une vingtaine de kilims du milieu du 19ème siècle à la seconde moitié du 20ème siècle, provenant de différentes régions de Turquie (Anatolie centrale et orientale, Cappadoce, mer Noire orientale, Méditerranée, Egée), mais aussi de pays environnants (Azerbaïdjan, Haut-Karabagh, Afghanistan, Turkménistan), ainsi qu’un sac à dot pour future mariée, un autre originaire d’Iran destiné au transport du sel, un pour le blé...

Une centaine de documents visuels – dont la majorité est issue de la collection privée de Pierre de Gigord et certains de celle de Hüseyin Alantar – comprenant des photos et cartes postales anciennes, des publicités, des vignettes ainsi que quelques reproductions de tableaux, y sont également présentés.

Tapis ou kilim ?

Le kilim, dont le berceau se situerait en Mésopotamie, se distingue par rapport au tapis ottoman au point noué, plus considéré à l’origine comme un produit de luxe. La fabrication du kilim, que le public occidental a découvert seulement dans la seconde moitié du 20ème siècle, reste artisanale, même si les colorants synthétiques ont partiellement remplacé les teintures traditionnelles dès la fin du 19ème siècle.

Au fur et à mesure de l’avancement de la visite,  il ressort que l’iconographie des kilims reflète trois préoccupations humaines majeures : la fécondité de la femme, la fertilité de la terre et la protection par des forces supérieures.

De nombreux symboles figurant sur les modèles exposés - et régulièrement utilisés - tels la gueule et l’empreinte du loup, la main, le cours d’eau, le dragon, les cornes de bélier, le scorpion, le Yin et le Yang, l’épi, l’œil et bien d’autres encore, font l’objet d’explications détaillées et passionnantes.

Plusieurs rencontres sont prévues durant la durée de l’exposition:

- le 24 mars à 16h,  conférence sur "l’Herméneutique du tapis et du kilim" par Hüseyin Alantar

- le 19 avril à 17h, conférence par Belkıs Balpınar sur "Le kilim de la préhistoire au XXIème siècle"

- une conférence de clôture par Marc-Antoine Gallice et Ahmet Diler autour du thème général de leur livre qui a inspiré l'exposition est prévue entre le 11 et le 16 mai prochain.

Pendant toute la période de l’événement, un kilim est réalisé par une tisserande sur la base du motif dessiné par une élève de Notre-Dame-de-Sion, vainqueur du concours de design organisé par la professeure d’art plastique de l’établissement. 

kilims istanbul exposition notre dame de sion

Nathalie Ritzmann  (http://lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 23 mars 2018

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

L’exposition est ouverte au public du vendredi 16 mars au samedi 19 mai 2018 (sauf les dimanches) de 11h à 18h (19h30 les soirs de spectacle ou de concert). 

Lycée Notre-Dame de Sion – Cumhuriyet Caddesi No 127 – Harbiye/Istanbul

 

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir