Reprise des vols depuis la France, quarantaine de 7 jours: Hong Kong s'ouvre au monde

Par Patricia Herau-Yang | Publié le 21/03/2022 à 11:38 | Mis à jour le 21/03/2022 à 14:08
Photo : Toutes les interdictions de vols vers Hong Kong sont levées le 1er avril @Jess Bailey Designs (Pexels)
Vol d'avion

Alors que la 5ème vague n’est plus un tsunami mais pas encore un mauvais souvenir, le gouvernement de Hong Kong lâche enfin du lest ce 21 mars. La semaine dernière déjà, Carrie Lam évoquait le soutien très vacillant de la population aux mesures strictes en cours dans la RAS. Voici les principales annonces concernant le mass testing, la quarantaine ramenée à 7 jours, l'arrêt des interdictions de vol et la reprise des cours en présentiel.

Reprise des vols depuis la France vers Hong Kong dès le 1er avril

Les 9 pays dont les vols étaient bannis depuis le 8 janvier seront de nouveau autorisés à compter du 1er avril. Les voyageurs ayant résidé plus de 2 heures en Australie, Canada, France, Inde, Népal, Pakistan, Philippines, Grande-Bretagne, US, étaient ainsi bannis d’atterrissage à Hong Kong. Les passagers devront être vaccinés, tester négatif 48h avant le départ et avoir une réservation d‘hôtel pour leur quarantaine. Ceci répond aux écarts de traitement entre les cas locaux (quarantaine de 7 jours à la maison) et les voyageurs internationaux (quarantaine de 14 jours en hôtel) qui avaient agité les réseaux sociaux.

 

carrie lam conference de presse covid hong kong
Conference de presse de Carrie Lam ce lundi 21 mars 2022 Photo@news.gov.hk

Réduction de la quarantaine à 7 jours à l'arrivée à Hong kong

La quarantaine pour les voyageurs internationaux passe de 14 jours en hôtel à 7 jours, si le résultat du test PCR au jour est négatif, suivi des deux tests RAT négatifs jours 6 et 7. Dans les faits, les hôtels continuent de demander des réservations pour 14 jours, durée de la quarantaine si les résultats des tests sont positifs. De nouveaux hôtels seront ajoutés à la liste des hôtels autorisés, alors qu'un taux de remplissage de plus de 80% rend les réservations très difficiles.

Les écoles en présentiel à partir du 19 avril à Hong Kong

Les scolaires vont pouvoir reprendre le chemin de l’école en présentiel à partir du 19 avril, pour les primaires, les écoles internationales et les crèches. Pour les secondaires locaux, les réouvertures auront lieu après les examens Diploma of Secondary Education Exams qui débutent le 22.

Il est à noter que le passe vaccinal ne sera pas applicable dans les écoles. Un tour sur le site gouvernemental nous apprend en effet que ce sont seulement 57% des 3-11 ans qui ont reçu une dose de vaccin, en deçà des 70% évoqués jusqu'alors par le gouvernement.

 

Classe presentiel hong kong
@unsplash/Taylor Wilcox

Distanciation sociale assouplie le 21 avril

La distanciation sociale va être simplifiée progressivement en trois phases dès le 21 avril, à la condition que le nombre de cas se stabilise. Les réunions en lieux privés, aujourd’hui limitées à deux familles, pourront ainsi être étendues.

Réouverture progressive des commerces et lieux publics de Hong Kong

Les retour à la normale va s'étaler sur 3 mois en 3 phases. Les Hongkongais vont pouvoir retrouver le chemin de leurs gyms, salles de jeux, salons de beauté, lieux religieux et salles de sport dès la première phase de réouverture. Les restaurants pourront ouvrir (un peu) plus tard (22h) et les restrictions de rassemblement public et privé vont être détendues. Les groupes de 4 personnes seront autorisés.

Ce seront ensuite tous les commerces qui ont été fermés pour cette cinquième vague qui seront réouverts : bars et pubs, ainsi que de nouveaux horaires en soirée (plus) avancée pour les restaurants (2h du matin). Les masques ne seront plus nécessaires pour les activités en extérieur. Les groupes pourront compter 8 personnes.

Enfin, les limites en termes de nombre de personnes dans les restaurants et bars seront levées et les horaires de nouveau étendus.

Suspension du Mass testing à Hong Kong

Le dépistage obligatoire de toute la population est ajourné. Des experts avaient en effet exprimé que devant l’ampleur de la 5ème vague, les ressources seraient mieux allouées auprès des malades. Le nombre de cas est en effet toujours très élevé (+ 14,149 le 20 mars). Cette décision, alors que les Mass testing sont la norme en Chine continentale, a été justifiée par les ressources limitées disponibles à Hong Kong par rapport à son gigantesque voisin. Enfin, les personnes ayant été testées et enregistrées positives au Covid dans les 3 derniers mois, ne seront soumises à aucun Mass testing, si tant est qu’il a lieu un jour.

 

centre de test hong kong
Visite d'un centre de test à Hong Kong par Carrie Lam Photo@news.gov.hk

Vivre avec le Covid à Hong Kong

Le gouvernement n’a cependant pas présenté la feuille de route comme le début de "vivre avec le Covid" ou un découplage de la politique stricte en Chine de Zéro-Covid. Carrie Lam a ainsi déclaré : "Nous essayons de définir une feuille de route qui soit plus adaptée à notre cité". Elle a évoqué l’importance de la consultation avec les différents acteurs de la vie publique à Hong Kong et la prise en compte de facteurs socio-économiques au sens large.

Pour autant, la priorité jusqu’ici accordée par le gouvernement hongkongais à la réouverture de la frontière avec la Chine a laissé place à un souci de "connectivité avec le monde extérieur et la Chine continentale". Carrie Lam a ainsi rappelé que de nombreux business internationaux choisissaient Hong Kong pour son accès au marché chinois. La Greater Bay Area donnera ainsi lieu à de nombreuses opportunités. C'est en quelque sorte pour la Chine, que ces décisions sont prises.

Où en est l’épidémie à Hong Kong?

On savait la pression très forte sur la Cheffe du gouvernement et des rumeurs avaient circulé dans la presse sur une grogne de son cabinet de facto, l’Executive Council, face à l’absence d’adaptation des mesures en place. Carrie Lam n’a pas souhaité commenter cette question et a expliqué le revirement de ce 21 mars comme le résultat logique du développement de l’épidémie. Ainsi, "le pic est derrière nous, le taux de reproduction du virus est passé en dessous de 0.5, et l’analyse des eaux usées montre une charge virale par personne bien plus faible que le mois dernier".

pat

Patricia Herau-Yang

Patricia a passé de nombreuses années en Chine, exercé le métier de traductrice français-chinois. Depuis son arrivée à Hong Kong, elle s'est mise au cantonais et à la randonnée. Elle contribue à Lepetitjournal.com sur le volet culturel, entre autres...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale