Dimanche 23 septembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Shed Skin Papa, une comédie fantastique sur la relation père-fils

Par Arnaud Lanuque | Publié le 16/05/2018 à 18:56 | Mis à jour le 17/05/2018 à 17:07
Shed Skin Papa Film Hong Kong Fantastique relation père fils

Avec Shed Skin Papa, Roy Szeto aborde la question difficile des rapports entre un père et son fils. Le scénariste aguerri, pour la première fois réalisateur avec ce film, le fait à travers le prisme du fantastique. L’occasion de revisiter aussi l’histoire de Hong Kong. Il revient avec nous sur ses intentions et les difficultés rencontrées pour ce film.

Shed Skin Papa, c'est l'histoire d'un réalisateur endetté (Louis Koo) qui doit prendre soin de son père de 79 ans (Francis Ng) alors qu'il est déjà dans une situation difficile avec sa femme qui le menace de divorcer et le décès de sa mère. Le père va subitement rajeunir en perdant une couche de peau tous les jours. A chaque étape, le fils va subir de nouvelles péripéties, mais surtout, il découvrira une nouvelle facette de son père.

Lepetitjournal.com (Arnaud Lanuque): Shed Skin Papa est l’adaptation d’une pièce japonaise, Nukegara. Comment avez-vous travaillé avec l’auteur, Norihiko Tsukuda?

Roy Szeto: J’ai été plusieurs fois au Japon pour discuter avec lui. Il vit à Nagoya, ce n’est pas l’endroit du Japon le plus riche. Il a rapidement réalisé que nous avions eu des enfances similaires. Il m’a posé beaucoup de questions sur comment mon père me traitait et sur l’histoire de Hong Kong. C’est à partir de ces éléments qu’il a écrit un premier traitement que j’ai retravaillé par la suite. 

 

Roy Szeto Shed Skin Papa
Roy Szeto, le réalisateur de Shed Skin Papa

 

De nombreux films hongkongais ont pour sujet les rapports difficiles entre un père et son fils. A quoi cela tient-il à votre avis?

C’est un sujet universel, les relations familiales ont une place centrale dans la vie pour la plupart d’entre nous, avec c'est vrai, des spécificités culturelles. Dans la culture chinoise, le père représente l’autorité. Les choses sont un peu moins strictes en occident où il pourrait se rapprocher plus d’un ami. À cause de cela, il y a de nombreuses incompréhensions entre les pères et leurs fils. Et souvent, nous reconnaissons notre amour qu’une fois notre père décédé. C’est un des messages du film: n’attendez pas le dernier moment pour exprimer vos sentiments!

Outre les relations père-fils, le film est également un moyen d’explorer l’histoire de Hong Kong. 

Oui, c’était mon intention. Le rapport de Hong Kong à la Chine ou au Royaume-Uni est assez similaire aux relations familiales père fils décrites dans le film. Je me suis d’ailleurs basé sur un certain nombre d’éléments biographiques. Mon père était en Chine durant la révolution culturelle et m’a raconté de nombreuses histoires que j’ai réutilisées ici.

Est-ce que la participation de l'acteur Louis Koo a été difficile à obtenir?

Au début, je n’avais même pas osé penser à lui parce qu’il est très occupé et bien trop cher. Mais, il était difficile de trouver un acteur et je l'ai finalement sollicité. La première fois où je l’ai rencontré, il était chez le coiffeur! Je lui ai raconté l’histoire et il ne m’a jamais regardé!

Trois jours après, il m’a appelé en personne pour une nouvelle discussion. La réunion a duré cinq heures, je lui ai expliqué pourquoi je voulais tant faire le film. Une semaine plus tard, il a donné son accord mais son cachet était bien trop important et ses disponibilités trop réduites pour faire le film. J’ai dû décliner et il m’a rappelé et m’a demandé si je voulais vraiment qu’il y participe, le cas échéant, il était prêt à s’adapter à mes demandes. Il a alors accepté de réduire son cachet et d'allonger sa disponibilité. Je lui en suis très reconnaissant.

Un peu plus tard, j’ai appris qu’il avait eu des relations assez similaires à celles montrées dans le film avec son père.

 

Louis Koo acteur hongkongais Shed Skin Papa
Louis Koo interprétant Tin Lik-hang, le fils désespéré 

 

Francis Ng a lui-même joué le rôle du père, qu'il ait 80 ans ou 20 ans. Comment avez-vous fait? 

Pour la partie où il est très âgé, il y a eu de longues heures de maquillage. Pour les séquences où il est plus jeune, il a beaucoup travaillé son corps et fait du body building. Ce n’était pas évident vu que le film a été tourné en à peine deux mois. Il y a eu un peu de travail en post-production également mais pas tant que ça. 

La séquence où les multiples versions du père mangent tous ensemble a été un cauchemar à réaliser. Je n’en dormais pas! Nous avons travaillé dessus du début jusqu’à la fin du tournage. A chaque fois que Francis était dans un des âges, il tournait la partie correspondante. Il y avait des marques partout sur le sol (rires) ! Nous avons assemblé chacune des performances individuelles en post-production afin de donner l’illusion qu’ils étaient tous présents ensembles. 

 

 

Arnaud Lanuque

Arnaud Lanuque

Couvre l’actualité du cinéma de Hong Kong depuis plus de 15 ans. Il a participé à de nombreux sites (HKCinemagic, Asialyst...) et magazines (So Films, L'Ecran Fantastique...) et a écrit le livre Police Vs Syndicats du Crime
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

TRANSPORT

Hong Kong ouvert à la grande vitesse

la nouvelle gare de Kowloon ouest a ouvert ses portes ce dimanche. Hong Kong est désormais relié au réseau express de Chine. Plus besoin d’aller à Shenzhen pour accéder à la grande vitesse.

Que faire à Hong Kong ?

TRADITIONS

Que faire pour le Mid-Autumn festival?

Nous vous souhaitons une joyeuse fête de la lune! Jung Chau Jit Faai Lok! Joyeuse fête de la lune. Hong Kong célèbre ce week-end cet fête de la mi-automne. Lanternes, mooncakes et danses des dragons d